Bellac : Des séances de films en lien avec la conférence sur le climat

Publié le :
JPEG - 22.7 ko

Fin 2015, la France accueille la 21ème conférence internationale sur le climat. Pour contribuer aux réflexions sur les enjeux agricoles, alimentaires et climatiques, le cinéma "Le Lux " - 3 avenue de la Liberté à Bellac - propose deux documentaires sur le sujet avec la participation des associations CCFD Terre Solidaire, Terre de Liens et Energie Partagée.

Les documentaires :

Pierre Rabhi

Dimanche 6 Décembre à 15h et Mardi 8 Décembre à 20h30 (cette deuxième séance sera suivie d’un débat)
Le film : Ce documentaire a été réalisé par Marie-Dominique Dhelsing avec Pierre Rabhi. Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’Homme et de la Nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où « une sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines.

Ady Gasy

Vendredi 11 Décembre à 20h15 (séance suivie d’un débat)
Le film : Documentaire réalisé par Lova Nantenaina avec Florentine Razafiharisoa et Rado Harivelo - Il y a ceux qui font des chaussures à partir de pneus, ceux qui fabriquent des lampes à partir de boîtes de conserves, ceux qui transforment les os de zébus en savon et en médicaments... Rien ne se perd, tout se transforme. À Madagascar, les gens défient la crise avec inventivité sans jamais rien perdre de leur identité et de leur sens de l’humour. En s’appuyant sur une tradition orale toujours digne, souvent enjouée ou cocasse, parfois désemparée ou révoltée, mais jamais
amère. La trame est une sorte de satire douce-amère du système de surproduction et de surconsommation mondial, la forme est un jeu de miroir qui oppose aux discours insistants et bien rodés de certains agents de développement (banque mondiale, FMI) ceux des orateurs malgaches. « La vie sur cette terre est comme une roue de charrette, le haut peut se retrouver en bas, et le bas, en haut. »
Le titre du film veut dire « à la façon malgache ». C’est une expression très utilisée dans la Grande Ile quand on veut parler de comment se débrouiller dans une telle situation. La débrouille c’est ce savoir-faire de récupération et de recyclage qui fonde toute économie parallèle. Plusieurs exemples du film montrent que la débrouille permet de rester debout dans de telles conditions, mais elle s’inscrit surtout dans la fraternité.

Pour en savoir plus : Association Loisirs et Culture - www.cinema-bellac.com

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

Annonces