Limoges : Mobilisation contre la fermeture des salles Blanqui

Publié le :
JPEG - 15.2 ko

La pétition qui a été lancée il y a environ un mois a déjà recueilli près de 1000 signatures.

Depuis, un collectif "Blanqui Debout" s’est constitué et appelle à la mobilisation le mardi 13 décembre à 19h sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Limoges à l’occasion du prochain Conseil Municipal.

Si pour celui-ci la lutte contre la fermeture des salles Blanqui décidée par la Mairie de Limoges pour le 31 décembre 2016 est mise en avant, cette mesure s’ajoute à d’autre ou encore u la Mairie cherche à "grignoter le tissu social de Limoges" comme cela a été fait précédemment avec les temps périscolaires, la BFM (non gratuité des prêts pour les personnes habitant hors de Limoges), la fermeture de la piscine de Beaubreuil, des fermetures d’écoles... À travers ces attaques,usagers, bénévoles sont touchés.

Ces salles municipales accueillent depuis des décennies, à titre gratuit, de multiples activités (réunions, conférences, débats publics, activités ludiques, etc.) portées par de très nombreuses organisations (associations, clubs, syndicats...). Elles occupent une place essentielle dans la vie citoyenne de Limoges et dans son identité sociale et solidaire.

Ces mesures graduelles et progressives traduisent une volonté politique obstinée au détriment de la vie sociale et culturelle de la ville. Si la Mairie doit effectivement se préoccuper des conditions de travail de ses salariés, elle ne doit pas, pour autant, remettre en cause les acquis historiques et collectifs. C’est pourquoi le collectif demande des salles de remplacement en centre ville, gratuites.

Le fil d’actualités

AgendaTous les événements

Annonces