Limoges : Un dimanche aux jardins marqué par la mémoire sociale

Publié le :

Des représentations théâtrales auront lieu dans les jardins de l’évêché à Limoges, Dimanche 14 juillet dans le cadre de la journée "Un dimanche aux jardins" organisée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles et la Direction des Espaces Verts de la Ville de Limoges. Réalisés par les Académiciens de la Séquence 7, sous la direction d’Anton Kouznetsov, deux spectacles sont programmés dans le cadre de cette journée en lien avec l’histoire sociale du Limousin.

- Courtine 1917 - Une saison rouge - Dimanche 14 Juillet 2013 à 11h30 - Jardins de l’Evêché
C’est l’histoire oubliée de 40 000 soldats russes qui, échangés contre un stock d’armes, sont venus combattre aux côtés des soldats français pendant la Première Guerre mondiale. Puis, à la chute du tsar, ils seront parqués dans un camp militaire en plein coeur de la campagne creusoise, de peur que leurs idées révolutionnaires ne contaminent les troupes françaises. Les mutins y créeront la première république soviétique de l’histoire avant d’entrer dans une lutte fratricide avec la troupe russe dite "loyaliste". C’est dans ce cadre tragique que Jeanne, coiffeuse du village, rencontre Grigori, président du Soviet des soldats russes. Le spectacle raconte leur amour et leur destin tragique. Il questionne à travers eux ce qui pousse l’être humain à lutter, à rêver, à risquer sa vie ou à la transformer.
De Léa Miguel & Jean-Baptiste Tur d’après Y’a pas de bon Dieu de Jean Anglade - Avec Vladimir Barbera, Stéphane Bensimon, Guillaume Delalandre, Elisa Delorme, Clément Delpérié, Timothée François, Teymuraz Glonti, Guillaume Laloux, Simon Mauclair

- La rebelle - Dimanche 14 Juillet 2013 à 15h - Jardins de l’Évêché
Tirée en partie de la pièce de l’auteur limousin Joël Nivard Limoges, avril 1905, La Rebelle raconte l’histoire des luttes ouvrières qui secouèrent la ville de Limoges au début du vingtième siècle et qui débouchèrent sur la mort d’un jeune ouvrier de tout juste vingt ans, Camille Vardelle. S’y mêlent différents textes et chansons (notamment d’Etienne de la Boétie et d’Epictète) qui évoquent la liberté et le combat pour l’obtenir.
De Timothée François d’après Limoges, avril 1905 de Joël Nivard - Avec Guillaume Delalandre, Elisa Delorme, Clément Delpérié, Elsa Ritter, Jean-Baptiste Tur

Pour voir le programme complet de la journée

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

Annonces