Rassemblement de solidarité avec le Peuple Palestinien

Publié le :
  • A l’appel de Limousin Palestine (AFPS), Femmes en noir (premiers signataires),…

    29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations unies vote le partage de la Palestine en un Etat juif et un Etat arabe. 23 novembre 2007, que reste-t-il de ce plan de partage ?

    L’Etat d’Israël qui existe depuis 1948 et un peuple palestinien dont l’existence se partage entre Gaza qui est un territoire fermé et encerclé par l’armée israélienne, la Cisjordanie qui est un territoire morcelé par la présence des colonies israéliennes, du mur et des barrages routiers, les camps de réfugiés et la diaspora.

    Depuis des dizaines d’années, les Palestiniens résistent à l’oppression et revendiquent leurs droits de vivre aussi dans un Etat indépendant, viable aux frontières sûres et reconnues.

    La résistance des Palestiniens contre la politique d’occupation et d’apartheid israélienne est soutenue par des Israéliens ainsi que des citoyens américains, européens…Environ 255 km de mur dont la hauteur peut atteindre 8 m sont déjà construits. Ce mur détruit et annexe les terres agricoles, les puits…Il a été condamné par la Cour Internationale de Justice (CIJ) en 2004 dont l’avis a été repris par les 25 pays de l’Union européenne de l’époque mais qui n’est toujours pas respecté comme la Feuille de route, plan de paix international qui prévoyait la création d’un Etat palestinien en 2005 et dont un des principes fondamentaux : le gel de la colonisation, est constamment bafoué. La grande colonie de Maale Adounim située à l’est de Jérusalem s’agrandie malgré les perspectives de la prochaine conférence qui a pour but de relancer le processus de paix. A Gaza, un million et demi de personnes vivent dans un ghetto. L’accès aux soins, à l’eau, aux ressources alimentaires et au carburant est très difficile. Le blocus politique et économique qui pèse sur Gaza, sanctionne d’abord la population. Des Israéliens font pression sur leur gouvernement ainsi que sur le gouvernement égyptien afin qu’ils ouvrent les points de passage entre Gaza et Israël et l’Egypte. A Qarawat, village de Cisjordanie, ce sont la résistance au désespoir, la volonté de construire la paix ainsi que la solidarité de deux associations limousines, le soutien de la Région limousin et du Consulat de France à Jérusalem qui a permis de réaliser le centre « Al Diwan » qui aujourd’hui accueille de nombreuses activités pour les jeunes, des conférences…et ainsi rompt l’isolement de la population.

    Mobilisons-nous pour que nos gouvernements mettent en œuvre des mesures afin de contraindre le gouvernement israélien à mettre fin à une politique d’occupation qui dure depuis des décennies et qui mène aussi la société israélienne dans l’impasse. Seule la fin de l’occupation des Territoires palestiniens entraînera une paix juste et durable entre les Palestiniens et les Israéliens.

    Rassemblement organisé dans le cadre de la Semaine de Solidarité Internationale. Signons les pétitions contre le mur de l’apartheid et pour la levée du blocus de Gaza.

    Parvis de la médiathèque à Limoges

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

avril 2020 :

mars 2020 | mai 2020

Annonces