Uzerche : Evènements en référence à la marche pour l’égalité et contre le racisme

Publié le :
JPEG - 16.8 ko
Le défilé de la Marche pour l’Egalité et contre le Racisme
Photo Djida Tazdaït

Peuple et Culture de la Corrèze propose une série de manifestations à Uzerche jusqu’au 22 mai en référence à la Marche pour l’égalité et contre le racisme qui s’est déroulée en France il y a plus de trente ans.

Le 15 octobre 1983, 17 personnes dont la plupart sont des jeunes de Lyon, de la cité des Minguettes, quittent Marseille et traversent la France pour réclamer le droit à l’égalité dénonçant le racisme ambiant et les exactions policières à l’égard des jeunes issus de l’immigration.De ville en ville, ils font des émules et se retrouvent à une quarantaine de Marcheurs-permanents.

Arrivés à Paris, le 3 décembre 83, c’est la consécration. Cent mille personnes sont là pour les accueillir et François Mitterrand, Président de la République leur ouvre les portes de l’Elysée. C’est l’entrée de la citoyenneté des jeunes issus de l’immigration et la fin du mythe du « retour ».

- Exposition : Elle se tient à la Médiathèque d’Uzerche jusqu’au 22 mai et comporte 70 photographies retrace leur périple à travers la France

- Soirée autour du film "La Marche" de Nabil Ben Yadir : Elle aura lieu le jeudi 15 mai à 20h30 - Au Cinéma Louis Jouvet d’Uzerche. La projection sera suivie d’une rencontre avec duex représentants du collectif parisien pour la Marche.

- Pièce de théâtre "Responsables mais non coupables" : Elle se déroulera le samedi 17 mai à 20h30, à la salle polyvalente d’Uzerche (Champ de foire). La troupe Kahina et Cie donnera une unique représentation de la pièce et un débat suivra la représentation.
Le spectacle : Pour tout public à partir de 14 ans, cette pièce touche à l’immigration, la transmission de la mémoire, les luttes passées des chibanis, la citoyenneté et l’actualité. Trois générations se font face dans cette histoire qui tord le cou aux préjugés portée avec émotion, humour et engagement. Entre rêve et réalité, un grand père retrace son parcours migratoire à son petit fils, quelque peu déviant, le tout sur fond de révolte des banlieues et de campagne présidentielle 2007...PAF : 10 euros.

Pour en savoir plus : Peuple et Culture 19

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

Annonces