Jean-Piere Duret et Andrea Santana en Limousin

Publié le :

L’association "Faux fait son cinéma" et le cinéma Jean Gabin d’Eymoutiers s’associent pour recevoir Jean-Piere Duret et Andrea Santana qui sont deux cinéastes documentaires qui animeront les débats à suite de deux projections débats en Limousin le dimanche 15 juin : A la salle des fêtes de Faux la Montagne la projection du film "Puisque nous sommes nés" se tiendra à 15h. Au cinéma Jean Gabin d’Eymoutiers le film "Se battre" sera présenté le même jour à 21h (autre projection le mardi 17 juin à 21h

Synopsis des films documentaires

"Se battre" : Aujourd’hui, pour plus de 13 millions de Français, la vie se joue chaque mois à 50 euros près. Derrière ces statistiques, se livrent au quotidien des combats singuliers menés par des hommes et des femmes qui ont la rage de s’en sortir et les mots pour le dire. À leurs côtés, des bénévoles se donnent sans compter pour faire exister un monde plus solidaire.
Plus qu’un documentaire sur la précarité, Se battre est aussi un film sur la solidarité, la fraternité, la générosité qui permettent à ceux dont les fins de mois se pensent en fin de journée, en fin de semaine, de vivre encore avec des rêves, sans être complètement reclus. On rencontre ceux qui ne mangent plus que grâce aux colis du Secours populaire ; celle qui à 60 ans se retrouve « dans le caniveau » après avoir vécu très confortablement ; ceux qui s’attachent aux animaux des jardins ou à leur chien car ce sont bien souvent les seuls êtres avec lesquels ils peuvent partager des plaisirs quotidiens… Toute une population invisible, des ombres, la face noire et muette de notre société .

"Puisque nous sommes nés" : Au Brésil (Nordeste), une immense station-service au milieu d’une terre brulée, traversée par une route sans fin. Cocada et Nego ont 13 et 14 ans . Ils y survivent entre services et petits boulots. Ils regardent le mouvement incessant des camions et des voyageurs. Tout leur parle une langue dont ils ne savent rien. Avec cette singulière maturité qu’on acquiert trop tôt dans l’adversité, ils s’interrogent sur leur identité et leur avenir. Leur seule perspective : une route vers Sao Paulo, vers un ailleurs.
Très proches des personnes qu’ils filment, mais tout en pudeur, le couple Duret et Santana nous donne à voir un réel avec une lucidité qui élimine tout apitoiement ou misérabilisme. Nego et Cocada nous regardent alors autant que les cinéastes mettent d’attention à construire le film d’un monde au bord de la route.

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

juillet 2021 :

Rien pour ce mois

juin 2021 | août 2021

Annonces