Tulle : Projection débat autour du film « Ismaela, infirmier en brousse »

Publié le :
JPEG - 18.6 ko

Dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale, l’association ECHO (Echanges et Coopération internationale Hospitalière) propose la projection du film documentaire « Ismaela, infirmier en brousse ».

Réalisé par Rémi Laurichesse, ce documentaire sera présenté jeudi 20 novembre à 20h30 à la médiathèque intercommunale Eric Rohmer, à Tulle. La projection sera suivie d’un débat, avec la participation de soignants sénégalais en stage au Centre Hospitalier.

En matière de santé, des échanges de coopération existent depuis bientôt 20 ans entre l’association ECHO (Echanges et Coopération internationale Hospitalière), de l’hôpital de Tulle, et le district de Koungheul, au plein cœur du Sénégal. C’est là-bas, sous une chaleur souvent accablante, que des têtes et des bras se sont relayés au fil des années et des disponibilités, pour porter leur contribution à la réalisation de soins dans de meilleures conditions. Un travail réalisé bénévolement : la santé y a gagné, l’expérience humaine aussi.

A Koungheul, un collaboration efficace entre sénégalais et corréziens a entrainé une amélioration des soins, de la prévention, du dépistage, de la formation, des conseils en hygiène etc. Cette relation de confiance réciproque a permis d’aller plus loin et d’envisager la construction d’un Poste de santé en brousse.

Le village de Taif, situé à 60 km de Koungheul, n’avait jusque là qu’une case de santé désaffectée. Il était particulièrement isolé surtout à la saison des pluies du mois de juin au mois d’Octobre ; les populations du secteur étant trop éloignées d’un autre poste de santé, c’est ce village qui fut choisi.

L’histoire de cette aventure débute en novembre 2010 et va durer près de quatre ans.. La Région Limousin n’est pas restée indifférente et a subventionné le projet à hauteur de 30 000 euros. Le reste du financement fut acquis grâce à de nombreux dons.
 
La construction s’est faite en trois étapes. D’abord le dispensaire proprement dit. Ce qui permit dès la fin de la première année, en septembre 2011, l’installation d’un infirmier diplômé de Dakar : Ismaela. Pendant ce temps le chantier continuait : pour avoir une véritable entité de soins, il fallait ajouter une maternité et un logement pour l’infirmier. L’ensemble a été réalisé selon la technique des voutes nubiennes, style de construction qui ne nécessite ni béton, ni bois, ni fer, ni tôle. Il est totalement naturel et économique, utilisant avant tout la terre de latérite.

Pour retrouver le programme de la Semaine de la solidarité internationale sur Tulle

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

Annonces