Tulle : Projections-débats sur les questions énergétiques

Publié le :
JPEG - 8.6 ko

Peuple et Culture de la Corrèze en partenariat avec un collectif varié d’acteurs (Attac 19, Confédération Paysanne, Corrèze Environnement, Battement de l’Aile, Collectif Gaz de Schistes...) organise un cycle de projections débats sur les questions énergétiques les vendredi 16 et samedi 17 janvier à la Salle Latreille de Tulle.

Au programme :
- Vendredi 16 janvier à 20h30 : Projection de Big Men de Rachel Boyton. En 2007, la société américaine Kosmos Energy découvre le premier gisement de pétrole du Ghana. Le film est une étude des luttes de pouvoir autour du site. Il propose une perspective sur les échecs de la mondialisation.

- Samedi 17 janvier à 17h30 : Projection de No Gazaran de Doris Buttignol et Carole Menduni. Il y a trois ans, des milliers de citoyens découvrent que des permis d’exploration de gaz de schiste ont été accordés dans le plus grand secret.
Ce déni de démocratie provoque alors une mobilisation sans précédent qui enflamme le Sud-Est de la France et fait reculer l’industrie pétrolière. Un rapport de force s’instaure.
Face à la pression du lobby gazier sur le gouvernement, citoyens et élus locaux se préparent à la désobéissance civile. Ils dénoncent l’illusion d’un eldorado financier et les risques sur la santé et l’environnement. Mais de nouveaux forages démarrent.
Cette résistance faite de solidarité, d’imagination et d’intelligence collective sera-t-elle suffisante pour relancer le débat sur la transition énergétique ? Casse croûte prévu après le débat.

- Samedi 17 janvier à 20h30 : Projection du film "Urgence de ralentir" de Philippe Borel. Nous sommes entrés dans l’ère de l’accélération globalisée. Vitesse et immédiateté sont devenues la norme de la société. Faisant naître un monde où l’humain perd ses repères et s’épuise. Nous avançons comme des somnambules vers une catastrophe écologique, économique et sociale, pourtant annoncée. Certains d’entre nous ont décidé de s’opposer – individuellement ou collectivement – à l’accélération de la marche du monde, en basculant dans la lenteur, pour réoccuper le temps, afin de « bien vivre ». En dehors du modèle dominant – à la marge et hors champ médiatique – ils contribuent peut-être déjà au nouveau monde de demain…

Pour en savoir plus : Voir avec Peuple et Culture

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

Annonces