L’agriculture est malade : soignons la PAC

Publié le :

Sept organisations lancent une campagne pour une agriculture durable au Nord comme au Sud

Alors que les « émeutes de la faim » mettent brutalement sur le devant
de la scène l’agriculture et l’alimentation, sept organisations : Attac
France, les Amis de la Terre, le CRID, le CCFD, le CFSI, la Confédération paysanne, la fédération Artisans du Monde et Peuples Solidaires lancent une vaste campagne de mobilisation pour défendre une agriculture durable et solidaire, au Nord comme au Sud.

L’agriculture est également au coeur de l’actualité européenne en 2008 :
la Commission européenne dresse actuellement le bilan de santé de la
Politique Agricole Commune (PAC) et la France, qui présidera l’Union
Européenne (UE) à partir du 1er juillet prochain, a fait de la préparation
de la PAC d’après 2013 l’un de ses dossiers prioritaires.

Cette campagne d’information et d’interpellation des décideurs français se déroule du 15 avril au 23 septembre 2008, date à laquelle une pétition sera remise au Conseil européen informel des ministres de
l’agriculture.

JPEG - 80.8 ko
Le visuel de la campagne

Quel bilan de santé ?

A travers cette campagne, nous souhaitons dresser notre propre bilan de santé de la PAC et faire part de nos propositions pour une politique agricole au service d’une agriculture durable et solidaire : une agriculture diversifiée et de qualité, satisfaisant prioritairement les besoins des
marchés locaux, créatrice d’emplois, respectueuse de l’environnement et répartie sur tout le territoire.

La politique européenne a une forte influence sur les marchés mondiaux et donc sur les agricultures du monde entier. Si elle peut représenter pour les pays du Sud un modèle car elle a permis d’assurer
l’autosuffisance alimentaire de l’Europe à la sortie de la guerre, elle constitue également une menace en réduisant leur capacité à nourrir leurs populations.

Certaines exportations et importations ont un impact négatif sur les agricultures au Sud :
concurrence déloyale par le biais des subventions aux exportations, impact social et environnemental des monocultures d’exportations au Sud pour répondre à la dépendance européenne en protéines….
Et tout cela dans un contexte de libéralisation des marchés mondiaux qui laisse sans défense les paysans du Sud et rend encore plus cruelle la flambée des prix alimentaires.

Au Nord, les mesures introduites par la PAC n’ont pas été sans conséquences négatives :
alimentation standardisée, disparition de millions d’agriculteurs, répartition inégale des subventions et revenus entre agriculteurs et territoires, atteintes à l’environnement…le constat est sévère.

Soigner la PAC et garantir la souveraineté alimentaire

Il est aujourd’hui urgent que les citoyens interviennent dans le débat pour définir l’agriculture et l’alimentation de demain.

C’est pourquoi, nous les invitons à se mobiliser pour que l’UE reconnaisse le principe de souveraineté alimentaire comme objectif prioritaire de la PAC. Il est, en effet, nécessaire qu’elle privilégie la production de produits consommés au niveau régional. En contrepartie, l’UE doit reconnaitre le droit des autres pays à se nourrir par eux-mêmes.

Dans cette perspective, nous estimons que ses récentes propositions, dans le cadre du bilan de santé, orientées vers une libéralisation accrue des marchés, ne feront qu’alourdir les catastrophes actuelles. Il est indispensable de maintenir des outils de maîtrise des marchés et de
régulation comme les quotas laitiers, alors que la Commission européenne veut y mettre fin d’ici 2015, mais également les protections douanières aux frontières bannies par l’Organisation Mondiale du
Commerce (OMC).

Pour plus d’infos et participer à la campagne de pétition - voir le site suivant : www.soignonslapac.org

En dehors d’Internet pour signer la pétition ou trouver les documents de campagne :
- Artisans du Monde - 18 rue haute Vienne à Limoges - Tel 05 55 33 68 05
- Maison des Droits de l’Homme (MDH) - 37 rue Frédéric Mistral - Tel 05 55 35 81 24
- Au stand de la MDH à la Foire exposition de Limoges du 25 avril au 4 mai - Parc de la Bastide
- Durant le Forum Social Limousin du 29 au 31 mai à Beaubreuil (Limoges)

En 2008

AgendaTous les événements

Annonces