Burkina Faso : Témoignage sur une aventure en pays Moagha

Publié le : , par  Hervé Rabet

Voici le témoignage d’Hervé Rabet sur sa mission au sein du REZAS à Ziniaré (Burkina Faso) qui est sur le point de s’achever :

Rencontre avec sa Majesté NAABA SAAGA de Méguet lors d’une visite préparatoire au festival des solidarités dans la province du Ganzourgou
De gauche à droite : Yameogo Tilado (secrétaire en charge de la culture, des sports et des loisirs au sein du RéZAS), Hervé Rabet, Sa Majesté Naaba Saaga, Hamado Simporé (Président du RéZAS) - Juin 2018

"Né y yi béoogo !"

C’est par cette salutation en mooré que commence le récit de mon aventure en pays Moagha. Avant tout des présentations s’imposent , je suis Hervé Rabet, étudiant en licence professionnelle, Chargé de Projets en Solidarité Internationale et en Développement Durable à l’Institut Aménagement Tourisme Urbansme ( I.A.T.U) de Bordeaux. C’est dans le cadre de mon stage d’immersion de fin de formation que j’ai pu être mis à disposition du Réseau Zoodo Action & Solidarité par la Maison des Droits de l’Homme [1]. Je suis arrivé le 17 avril dernier à Ziniaré pour débuter ma mission de stage au sein du RéZAS.

Mes principales tâches au sein du RéZAS sont : La mise en place du Festival des Solidarités 2018 ; l’animation du réseau ; la coordination de l’équipe technique.
Cette équipe nouvellement constituée, est composée d’une chargée de communication et de capitalisation, d’un chargé de Projet et de recherche de financement, d’une secrétaire et de moi même à la coordination.

En réunion de travail avec les membres du RéZAS à la Maison de l’Amitié à Ziniaré

La mise en place du Festival des Solidarités se déroule bien : Le RéZAS s’est d’ailleurs rendu dans chacune des provinces du Plateau Central les 28 et 29 juin derniers afin de présenter les grands axes de cette édition 2018 aux acteurs intéressés. Vous pouvez vous tenir au courant des activités du RéZAS sur sa page facebook que je vous invite à découvrir au plus vite.

Sur l’aspect de la vie quotidienne, les températures sont redescendues et on bascule gentiment vers la saison des pluies. Pour ne rien vous cacher je pense que je préférais la forte chaleur aux moustiques.

Sinon je n’ai hélas pas eu l’occasion de beaucoup me promener à travers le Burkina Faso par mesure de sécurité même si cela est parfois difficile à comprendre tant il fait bon vivre ici. C’est une excellente expérience que je vis actuellement tant sur le plan humain que professionnel. Il me faut vous confesser que le fromage et le vin commence à me manquer même si je me régale avec les spaghettis Soumbala et la Brakina.

Merci d’avoir pris le temps de lire de mes nouvelles et comme on dit ici Bilfou (à plus tard)

Le pays Moagha : Correspond au territoire du Peuple des Mossis.

[1Dans le cadre d’un programme de partenariat couvrant les années 2017 et 2018 et soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine

L’actualité du Groupe Nouvelle-Aquitaine Burkina Faso

AgendaTous les événements

décembre 2020 :

Rien pour ce mois

novembre 2020 | janvier 2021

Annonces