Limoges : Rejet de la procédure pour les habitants menacés d’expulsion

Publié le :
La mobilisation devant le tribunal administratif
Mercredi 29 août, près de 200 personnes se sont mobilisées à Limoges devant le tribunal administratif pour apporter leur soutien aux habitants menacés d’expulsion

Limoges, le 30 août 2018, le tribunal administratif de Limoges a rejeté la demande d’expulsion faite par la Région Nouvelle Aquitaine concernant l’occupation du CRDP qui abrite prés de 60 personnes exilées dont plus d’un tiers d’enfants de tous les ages.

Dans son rendu du jugement, le tribunal administratif a estimé que la Région Nouvelle Aquitaine n’avait pas apporté les éléments suffisants pour justifier une telle procédure d’urgence.

L’audience du tribunal administratif en date du 29 août a été marquée par une importante mobilisation de près de 200 personnes venues marquer leur solidarité avec les habitants menacés d’expulsion.

L’appel à la mobilisation avait été lancé par le Collectif Chabatz d’Entrar [1] qui dans son communiqué demandait l’ajournement de cette procédure d’expulsion et la mobilisation des pouvoirs publics locaux afin d’ouvrir 200 places d’accueil en hébergement d’urgence.

Depuis maintenant plus de deux ans, le Collectif Chabatz d’Entrar réunissant une vingtaine d’organisations et des personnes s’est constitué pour venir en aide aux réfugiés. Parmi les questions importantes qui sont insuffisamment prisent en considération il y a biensur celle du logement.

Le fil d’actualités

AgendaTous les événements

juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Annonces