Limoges : Importante mobilisation pour dire halte au massacre en Palestine

Publié le :
JPEG - 36.1 ko
"Maintenant cessez le feu, sanctions contre Israël" tel était le slogan que l’on pouvait lire en tête de manifestation

Samedi 3 janvier, plus de 500 personnes ont défilé dans le centre de Limoges à l’appel de la communauté musulmane, de différents partis politiques et d’associations*. A travers cette action, qui s’inscrit dans un ensemble de mobilisations se déroulant partout en France et dans le monde, il s’agissait de dénoncer ces nouvelles exactions perpétrées par l’Etat Israélien dans la bande de Gaza.

Les organisations et citoyens ainsi mobilisés en appelaient au devoir élémentaire des gouvernements français et européens pour stopper la machine de guerre israélienne.

La passivité de la communauté internationale, plus particulièrement celle de l’Union européenne, a été désignée. En dépit du récent vote de report du Parlement Européen, la présidence française est parvenue a rehausser l’accord d’association entre l’Union Européenne et Israël. En négociant un accord de partenariat économique, ne tenant pas compte
des nombreuses violations des droits de l’homme dont sont victimes les Palestiniens et du non respect des résolutions des Nations Unies par l’Etat d’Israël relatives à la Palestine, l’Union européenne accepte ainsi de tourner le dos à une certaine forme d’humanisme, de solidarité qui a pu constituer une part importante de sa légitimité aux yeux du monde.

A Gaza, depuis des années, les palestiniens vivent une situation très dure qui s’est aggravée depuis l’imposition d’un blocus politique et économique en janvier 2006. Un million et demi de personnes sont otages de l’Etat d’Israël. Celui-ci s’octroie le droit de fermer tous les points de passage qui relient Gaza aux territoires voisins, privant ainsi la population des ressources élémentaires telles que la nourriture, le carburant, l’électricité, les médicaments et le matériel scolaire… A la fin d’une trêve entre le Hamas et le gouvernement israélien, qui a été maintes fois violée par ce dernier, l’Etat d’Israël a choisi une nouvelle fois la politique du pire c’est-à-dire l’agression aux négociations.

Organisations qui appelaient à la manifestation : Limousin-Palestine (AFPS), Femmes en noir, PCF, LCR, LDH, Maison des Droits de l’Homme, les Verts, ADS, AMLF, ACFAL...

JPEG - 30.7 ko
Au départ de la manifestation place de la Motte
JPEG - 27.7 ko
Juste avant que le cortège s’ébranle
JPEG - 29.6 ko
Le cortège occupe une large place du boulevard Gambetta
JPEG - 35 ko
La présidente de Limousin Palestine à la lecture du texte d’appel de la manifestation
JPEG - 36.6 ko
Des manifestants brandissent des chaussures en guise de "pied de nez" à Georges Bush

En 2009

AgendaTous les événements

Annonces