Limoges : Nouvel appel à manifestation pour la Paix en Palestine

Publié le :

A l’appel de : Limousin-Palestine (AFPS), Femmes en noir, PCF, Maison des Droits de l’Homme, les Verts, la LCR, ADS, AMLF, ACFAL, la Ligue des Droits de l’Homme, le MRAP, FSU, le Nouveau Parti Anticapitaliste, CGT, Lutte Ouvrière, Mouvement Politique d’Education Populaire, Etudiants Musulmans de France … une nouvelle manifestation est organisée le samedi 24 janvier à 15h place de la Motte à Limoges pour dire "Halte au blocus de Gaza et à la colonisation en Cisjordanie
Pour une paix juste et durable entre
Palestiniens et Israéliens

Plus de 1300 morts et plus de 5000 blessés dont la plupart ne se remettront jamais (brûlures très graves et cancers dus à l’utilisation par l’armée israélienne d’armes au phosphore interdites dans les lieux densément peuplés…), les infrastructures ; habitations, écoles, hôpitaux, mosquées, entrepôts de l’UNRWA (Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens), locaux du CICR, des agences de presse, TV… massivement détruites. C’est le bilan catastrophique de l’agression israélienne à Gaza qui est aujourd’hui un champ de ruines et de désolation où les risques d’une catastrophe sanitaire sont très grands (manque d’eau potable, d’électricité…). L’Etat d’Israël est coupable de crimes de guerre. Depuis des décennies, les gouvernements israéliens successifs bafouent les droits humains, le droit international dont la quatrième convention de Genève sur la protection des civils ainsi que les différents plans de paix en poursuivant la colonisation en Cisjordanie, la construction du mur de l’apartheid, en imposant des restrictions de déplacement aux habitants ainsi qu’un blocus meurtrier à Gaza.
Les Etats-Unis ainsi que l’Union européenne portent une très lourde responsabilité dans ces violations permanentes du droit fondamental. Les Etats-Unis, par leur soutien inconditionnel politique, militaire et financier à l’Etat d’Israël. L’Union européenne, par l’absence d’une politique claire pouvant conduire au règlement de la question israélo-palestinienne et en acceptant le rehaussement des accords de coopération U.E.-Israël contre l’avis du Parlement européen.
Depuis près d’un mois, des centaines de milliers de personnes à travers le monde protestent contre le massacre de Gaza. En Israël, des milliers de citoyens dénoncent la conduite de leurs dirigeants dont les motifs sont étroitement liés à la campagne électorale pour les élections législatives.

Nous continuons d’exiger du gouvernement français et de l’Union européenne qu’ils fassent pression sur le gouvernement israélien pour libérer les habitants de Gaza du blocus par l’ouverture des points de passage entre Gaza et les territoires voisins. Nous exigeons aussi la fin de la colonisation israélienne en Cisjordanie et notamment celle de Jérusalem ainsi que des sanctions tant que l’Etat d’Israël ne se conforme pas au droit international, nous réclamons en particulier la suspension sans délai de l’accord d’association entre l’Union européenne et Israël, comme l’avait voté le Parlement européen en 2002. Nous réclamons aussi la saisie de la Cour pénale internationale (CPI) pour juger les criminels de guerre israéliens.

Seule l’application d’une solution politique basée sur les résolutions de l’ONU peut aboutir à une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens.

Voir article sur la manifestation du 10 janvier à Limoges

En 2009

AgendaTous les événements

juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Annonces