Limoges : Festival "Les Zébrures d’automne"

Publié le :

En 2019, le Festival des francophonies devient le festival "Les Zébrures d’automnes" organisé par la structure désormais nommée "Les Francophonies - Des écritures à la scène". Il aura lieu principalement à Limoges du 25 septembre au 5 octobre 2019, en attendant les zébrures de printemps qui se déroule également chaque année en mars.

Le nouveau Directeur du festival Hassane Kassi Kouyaté [1], lors de la présentation du festival, le 6 septembre, a largement détaillé les nouveautés de l’année. Ainsi le cœur vivant de cet événement se trouvera dans les murs de la Caserne Marceau puisque la soirée d’ouverture ainsi que la nuit de clôture (après une déambulation urbaine dans le cadre de la "Nuit francophone") s’y dérouleront. Aussi, durant toute la durée du festival, différentes animations s’y tiendront : débats, rencontres (Laboratoire du Zèbre), jeux concerts, projections. Une librairie et un service de restauration seront également accessibles pour tout public.

Parmi les nombreux rendez-vous culturels proposés on peut retenir :

- Ouverture - Mercredi 25 septembre à partir de 18h - Caserne Marceau. L’ouverture se fera par l’organisation d’une Déambulation participative imaginé par l’artiste chorégraphe martiniquaise Josiane Antourel. Elle réunira aussi bien des amateurs initiés que des novices motivés de 10 à 90 ans. Danses, chants, jeux et art plastique se succéderont avant de laisser la place durant la même soirée à Bénin International Musical : Comment se réapproprier les rythmes vaudous et les chants traditionnels béninois à travers les tonalités trip-hop, pop-rock et électroniques.

- Théâtre* : "Le Pire n’est pas (toujours) certain" - 26/09 à 20h30 - 27/09 à 20h30 et 29/09 à 15h - CCM Jean Gagnant
Cette création théâtrale de Catherine Boskowitz retrace, dans un futur proche, la route d’un chien parcourant les camps de réfugiés de Thessalonique à Bobigny. Il s’agit d’un conte contemporain, l’humour y est cruel et tout y est vrai.
Rencontre - vendredi 27/09 à 11h30 - Caserne Marceau : En marge de ce spectacle et dans le cadre du "Laboratoire du Zébre" un débat sera consacré au thème des migrations avec Nathalie Bernardie-Tahir [2] et Catherine Bokowitz [3]

- Un samedi à l’Opéra - A partir de 15h30 le 28/09 - Opéra de LimogesLe programme de la journée est composé : d’un spectacle* du Burkina Faso et du Sénégal de poésie et musique ""Habiter le monde poétiquement" par Etienne Minougou, à 20h un spectacle de danse* "Cercle égal demi Cercle au Carré" de Chantal Loîal se propose de partager et de mettre en friction les multiples cultures, à 22h la soirée se concluera par le Bal Konser Déchainé orchestré par Difé Lako et qui se veut participatif. Durant la soirée, la restauration sera assurée par les associations DABA Limousin et Na Semsé 87.

- Focus sur le conflit israélo-palestinien : Deux spectacles et une rencontre sont proposés durant le festival :
Théâtre* : "Jours tranquilles à Jérusalem" - 30/09 à 20h30 et 01/10 à 18h - CCM Jean Moulin
Ce spectacle de Mohammed Kacimi et de Jean Claude Fall s’inspire de la problématique du conflit israélo-palestinien : Schizophrénie, déni de l’autre et absurdités. Et pris dans ce tourbillon insensé, la Vie, l’Art, le Théâtre, les rires, les rages.
Théâtre* : "Etranges étrangers" - 01/10 à 20h30 et 02/10 à 18h - CCM Jean Gagnant.
Ce spectacle de Joshua Soboi et de Jean Claude Berutti à partir du vieux Getzel qui vit à Tel Aviv depuis les années 30 essaye de parler à sa fille Maleina installée à New-York. Une émigrée roumaine s’occupe de lui. Cette pièce évoque les souvenirs d’Israël d’autrefois et les discours sur le pays d’aujourd’hui. Madleina essaie de protégée Benhutu, un travailleur érythréen recherché.
Rencontre - samedi 28/09 à 11h30 - Caserne Marceau : En marge de ce spectacle et dans le cadre du "Laboratoire du Zébre" un débat reviendra sur la question des territoires occupés avec Véronique Bontemps [4] et Mohamed Kacimi [5]

- Théâtre* : "Cœur minéral" - 4/10 à 18h et 5/10 à 15h - CCM Jean Moulin
CE spectacle de Marin Bellemare et de Jérôme Richer aborde la question de l’extraction et le voyage des minerais des mines de Guinée aux téléphones portables, nouent et dénouent des relations humaines faites de luttes et d’espoirs et détruisent au passage des corps, des cultures et des écosystèmes.
Rencontre - Samedi 5/10 à 11h30 - Caserne Marceau : En marge de ce spectacle et dans le cadre du "Laboratoire du Zébre" un débat traitera des effets de la mondialisation et de l’exploitation minière des matières premières avec la participation de Jérôme Richer [6] et de Martin Bellemare [7]

Pour en savoir plus sur l’ensemble de la programmation du festival : www.lesfrancophonies.fr

*Entrée payante

[1Hassane Kassi Kouyaté est un metteur en scène, conteur et acteur burkinabè

[2Professeure de géographie à l’Université de Limoges et Présidente de l’université de Mascareignes

[3Auteure et metteure en scène

[4Docteure en anthropologie de l’Université Aix-Marseille et chargée de recherche au CNRS

[5auteur de "Jours tranquilles à Jérusalem"

[6Metteur en scène

[7Auteur

Le fil d’actualités

AgendaTous les événements

avril 2020 :

mars 2020 | mai 2020

Annonces