Limoges : Important mouvement de solidarité pour Kevin et report du procés

Publié le :

Jeudi 26 février, 120 personnes, issues d’un grand nombre de syndicats, de partis politiques et d’associations, s’étaient mobilisées dans le hall du Palais de Justice, place d’Aine à Limoges pour soutenir Kévin injustement poursuivi pour des violences contre les forces de police. Les militants présents entendaient dénoncer le caractère infondé de ces poursuites et une atteinte caractérisée au droit de manifester.

Face à l’importance du nombre de témoins et un ordre du jour surchargé, le président du tribunal a décidé du report de l’audience au jeudi 9 avril. Les membres du comité de soutien présents ont profité de l’occasion pour lancer un nouvel appel à la mobilisation pour être encore plus nombreux le jeudi 9 avril à 10h devant ce même tribunal.

JPEG - 19.8 ko
Affluence conséquente dans la salle des pas perdus du tribunal, jeudi 26 février, lors de cette première mobilisation de soutien à Kévin

Rappel des faits :

Le 7 mai 2008, un rassemblement pacifiste et familial regroupant, parents, enfants, enseignants, lycéens, étudiants et soutiens, devant la Préfecture à Limoges, a pris une tournure dramatique que personne n’attendait. Une petite centaine de personnes avaient voulu marquer, à l’occasion de la tenue du Comité Départemental de l’Education Nationale, leur opposition aux suppressions de postes d’enseignants dans les établissements du département.

Les forces de l’ordre avaient organisé une présence massive de policiers, disproportionnée au regard du faible nombre de manifestants, et du calme dans lequel se déroulait ce rassemblement.

Ce jour là, il n’y eu aucun débordement, aucune violence de la part des manifestants. Et pourtant, ce 7 mai, la police, dans une violence inouïe, et complètement déplacée, s’est acharnée sur les manifestants, les frappant et les jetant à terre. Un jeune homme de 19 ans a été frappé, arrêté, et emmené par les policiers. Comble de cette affaire, les policiers, pour éviter d’être inquiétés, ont pris les devants et porté plainte à l’encontre du jeune homme pour coups et blessures. Il risque la prison et des sommes très importantes, pénalisant gravement son avenir.

De victime, ce jeune se retrouve aujourd’hui en position d’ accusé. Nous ne pouvons rester indifférents et inactifs face à cette injustice. Nous pouvons agir pour Kévin, son procès aura lieu le 26 février prochain, à 8h30.

Un comité de soutien à Kevin s’est constitué pour demander la relaxe pure et simple de Kévin, rappeler la légitimité de l’action visant à garantir l’avenir de l’école et des élèves, à travers une éducation de qualité et accessible à tous, clamer une opposition à la criminalisation de toute forme de contestation, défendre le droit de manifestation et de liberté d’expression Parallèlement, un comité de soutien s’est constitué. Une pétition va être lancée pour obtenir la relaxe de Kévin.

La Maison des Droits de l’Homme pour sa part a décidé de rejoindre le Comité de soutien et appelle au rassemblement le 9 avril à 10h devant le Palais de Justice - Place d’Aine à Limoges.

Contact : soutien-a-kevin@hotmail.fr Pétition électronique cliquez ici

En 2009

AgendaTous les événements

Annonces