Rassemblement à Limoges autour du manifeste des délinquants de la solidarité

Publié le :
JPEG - 23.5 ko
Mercredi 8 avril : L’entrée du tribunal encombrée des personnes venues se constituer prisonnières

Mercredi 8 avril, environ 150 personnes se sont mobilisées devant le tribunal de Limoges, place d’Aine, pour dénoncer le délit de solidarité dont sont victimes les personnes qui apportent leur soutien aux migrants en situation irrégulière.

Aux environs de 14h, l’ensemble des militants présents sont entrés symboliquement à l’intérieur du Palais de justice pour se constituer prisonniers. Une délégation composée des représentants des organisations appelantes a été reçue par le premier substitut du procureur qui s’est vu remettre une liasse de lettres comprenant deux cents signatures de personnes ayant déclarées "aider les sans papiers".

Aujourd’hui, en France, accueillir, accompagner, ou seulement aider une personne en situation irrégulière est devenu un délit… Parce que le gouvernement français s’est donné comme objectif en 2009, l’interpellation de 5000 aidants et de 5 500 en 2010, en assimilant citoyens solidaires et militants bénévoles aux trafiquants de main d’œuvre et autres passeurs….

Nous sommes tous concernés par ces objectifs chiffrés, parce qu’avant d’être « sans-papiers », ces hommes, ces femmes et ces enfants sont des personnes en difficulté, isolées et démunies et il est de notre devoir de citoyen de les aider dans la dignité et le respect dû à chaque être humain.

La même mobilisation avait lieu dans plus de 80 villes de France ce 8 avril 2009. L’action de signature du manifeste continue.

- Pour télécharger le manifeste des délinquants de la solidarité :

RTF - 12.4 ko
Pour télécharger le manifeste au format RTF
PDF - 31.3 ko
Pour télécharger le manifeste au format PDF

- Pour en savoir plus sur la mobilisation au niveau national :
www.delinquants-solidaires.org

En 2009

AgendaTous les événements

Annonces