Festival de musiques pour l’égalité et la mixité

Publié le :
  • SOS Racisme 87 et Ni Putes Ni Soumises 87 présentent le festival « Musiques pour l’Egalité et la Mixité »

    Concert gratuit et militant

    JPEG - 27.5 ko

    Les groupes prévus au programme :

    - LES TÊTES DE LAPIN (Rock & Funk)
    Eté 2006, deux copains, Guillaume et Seb, se font pousser au cul par le frère du premier, Julien, qui leur propose de monter un groupe. L’idée trottait dans la tête de nos trois protagonistes depuis déjà quelques mois avant que le coup d’envoi ne soit tiré fin août, début septembre, pour un premier boeuf. Durant toute la fin de l’année 2006, le groupe fait tourner quelques morceaux des Red Hot, Rage, Trust et autres sons toujours très rock. Début 2007, les premières compos voient le jour et s’enchaînent les unes aux autres. Chaque répète voit naître de nouveaux sons et de nouveaux textes toujours plus engagés. 2007 est aussi l’année des galères. Devant les qualités, très discutables, du chanteur intérimaire, incarné par Seb, le collectif décide de se lancer dans la recherche acidule de l’ "organe", la "corde vocale", la personne qui va faire vivre les textes bordel... Et c’est en mars 2007 (à peu près), que le nom des "Têtes de Lapin" voit le jour. C’est finalement en octobre de la même année que le groupe est complété par Hugo. Le nouveau chanteur, d’une énergie débordante, a su donner le tempo à l’ensemble. Un seul objectif : le live, la scène, les planches quoi...

    - CHEBA MARIA (Raï)
    Après le succès incontournable de son dernier album « Mon Amour » et la sortie de son DVD live au mois d’avril, Cheba Maria nous revient avec un nouvel album composé de 2 opus. La sortie de son dernier album sur le plan international s’est avérée un succès. Aujourd’hui sa musique est appréciée à travers le monde. Son clip « Omri » est classé parmi le 1er dans plus de 22 chaînes musicales et son dernier clip Célibataire a pris d’assaut le web (plus de 800 000 visites en quelques
    mois). Plus affirmée et plus éclectique que jamais Cheba Maria nous emmène en voyage avec ses 12 titres inédits et un classique incontournable réarrangé « Ould Bladi ». Cheba maria incarne, aujourd’hui, l’image de la nouvelle femme maghrébine indépendante et sûre d’elle, avec la volonté farouche de réussir et d’effacer les injustices sociales. Avec plusieurs featuring dont, Nessbeal, Kamel l’Ancien, cet album très mur et réfléchi, nous fait redécouvrir les dernières tendances musicales du moment avec une touche maghrébine, la touche Cheba Maria. Cet album est de nouveau produit par Dj Youcef, le producteur inévitable du monde maghrébin et oriental, déjà reconnu par ses pères. Composé de 12 titres le 1er opus de cet album sorti en juin et le second en
    Avril 2009. Elle participe également sur l’inévitable compilation Raï N B Fever 3, et le concert évènement le 7 mars devant 18000 personnes au palais omnisport de Bercy. Toujours aussi demandée par ces fans, Cheba Maria a l’occasion de leur présenter plusieurs de ces nouveaux titres lors d’une tournée européenne « Couleurs du Maroc » avec Nass el Ghiwane et Fnaïre, deux groupes
    incontournables du Maroc. Soyez attentifs et tendez l’oreille….
    www.chebamaria.com - www.myspace.com/chebamaria

    - DEMAGO (Rock)
    Demago : L’enfant illégitime du rock et de la chanson française !

    - THE PUSSYDELIC
    (Rock & Soul)
    Ces six nanas boulimiques de rock et de soul étonnent déjà. Lorsqu’il ne décide pas de faire des clins d’oeil à Nancy Sinatra ou Shocking Blue, le trio vocal de Pussydelic , soutenu par une formule basse/batterie/guitare, pourrait nous faire penser aux Suprêmes ou une production spectorienne,. Rassurezvous l’addition s’avère être beaucoup plus rock. Comme le disait dernièrement Fritz The Cat, « They’re Six, Sex and Fun !... ». « Entre énergie Punk et réminiscences black, quand le Rock’ N’ Roll blanc se gorge de Soul prophétique, il porte le nom de PUSSYDELIC. Délicieusement érotique et généreusement amplifiée, la machine Pussydelic est un Punk Groove redoutable. »
    LORENZO du Cosmic trip "SIX, SEX AND FUN !"

    Ce festival est organisé en l’honneur de Harvey Milk - Militant pour les droits civiques des homosexuels

    Harvey Milk est un martyr de la cause gay. De nombreuses institutions dédiées à la communauté LGBT portent son nom, notamment à San Francisco (comme le Harvey Milk
    Institute et le Harvey Milk Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender Democratic Club), mais aussi dans d’autres villes des États-Unis.
    La vie de Milk a servi de canevas à de nombreuses oeuvres. En 1984, le documentaire The Times of Harvey Milk, Oscar du meilleur documentaire, retrace la vie de cet homme
    politique au parcours atypique. En 2004, une version DVD du film est enrichie de nombreux entretiens, notamment avec le réalisateur Rob Epstein et le neveu de Harvey, Stuart Milk.
    Plusieurs chansons ont également été inspirées par cet assassinat, notamment « I Fought the Law » des Dead Kennedys, « Harvey Milk (Portrait) » (1978) de Blue Gene
    Tyranny, « God is a Bullet » (1989) de Concrete Blonde ou « Harvey » par Zoe Lewis.
    En 1995, l’opéra Harvey Milk du compositeur Stewart Wallace et du librettiste Michael Korie est représenté au San Francisco Opera, puis enregistré sur CD en 1996. Il existe également un groupe américain de doom metal nommé Harvey Milk.
    En 1999, le film Execution of Justice, basé sur la pièce de théâtre du même nom écrite par Emily Mann, retrace les derniers instants de l’assassinat.
    Un film, nommé simplement Harvey Milk, est sorti en décembre 2008 aux États-Unis et au Canada et en mars 2009 en France. Le 22 février 2009, Sean Penn obtient l’Oscar du
    meilleur acteur pour sa prestation. Dustin Lance Black est également récompensé par l’Oscar du meilleur scénario.
    Harvey Bernard Milk (né le 22 mai 1930 à Woodmere, à Long Island, et mort assassiné le 27 novembre 1978 à San Francisco) était un homme politique américain et un militant pour les droits civiques des homosexuels. Il est le premier superviseur (un poste similaire à celui de conseiller municipal) ouvertement gay de la ville de San Francisco.Harvey
    Dans les années 1970, l’Amérique est intolérante et puritaine face aux homosexuels. C’est dans ce climat difficile qu’Harvey Milk va livrer un combat qui le mènera à la mort.
    Elu conseiller municipal à la ville de San Francisco, Harvey Milk est un des premiers politiciens américains à afficher ouvertement son homosexualité. Il s’attache alors à défendre les droits civiques de cette communauté.
    Pendant les 11 mois que durera son mandat, celui qui a été surnommé le maire de Castro Street, d’après le nom du quartier gay de la ville défendra le projet de loi qui doit améliorer la condition de vie des homosexuels.
    Le 27 novembre 1978, son destin est scellé : il est assassiné en même temps que le maire de San Francisco.
    Leur meurtrier est jugé pour homicide involontaire ce qui déchaine la colère de la population et San

    Pour en savoir plus :
    SOS RACISME 87 - Maison des Potes et des Femmes - 4, allée Fabre d’Eglantine - 87280 LIMOGES - 05.55.35.15.65 - sos.racisme87@wanadoo.fr - NPNS 87 - npns87@wanadoo.fr
    maisondelamixite.over-blog.com

    Place Winston Churchill à Limoges

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

Annonces