Limousin Palestine appelle à un rassemblement à Limoges à l’occasion de la visite du Premier Ministre Israélien

Publié le :

L’association Limousin Palestine (AFPS) et ses sympathisants appellent à un rassemblement le Mercredi 24 juin à 18 h 00, devant la Préfecture de Limoges pour demander le respect des droits palestiniens et des citoyens israéliens d’origine arabe.

Le Premier ministre israélien n’est pas le bienvenu en France

5 mois seulement après le massacre des Palestiniens de Gaza par l’armée israélienne qui a entraîné la mort de 1330 personnes dont 437 enfants…, plus de 5450 blessés dont 1390 enfants…, des infrastructures ; habitations, écoles, dispensaires…massivement détruits, le chef du gouvernement israélien B. Netanyahu est reçu en France par N. Sarkozy.

La venue en France du représentant de l’Etat d’Israël dont la politique
d’occupation et de colonisation de la Cisjordanie et la politique d’apartheid envers la population palestinienne ne sont plus à démontrer constitue une véritable atteinte à la démocratie. Depuis des décennies l’Etat d’Israël bafoue les droits humains et le droit international. Malgré les nombreuses résolutions internationales et l’avis de la Cour Internationale de Justice, la colonisation et la construction du mur se poursuivent en Cisjordanie avec la destruction des terres fertiles, des oliviers, la confiscation de l’eau, les entraves à la circulation des personnes et des biens. Gaza est un ghetto où survivent 1.5 millions d’habitants qui subissent toujours le blocus économique.

B. Netanyahu a récemment déclaré que la construction de nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie se poursuivrait et notamment à Jérusalem-est pourtant destinée à être la capitale d’un futur Etat palestinien. Le ministre des Affaires étrangères, A Lieberman connu pour ses positions radicales menace directement les droits et le statut de citoyen des Israéliens d’origine arabe.

Nous réclamons de la part du gouvernement français et du Parlement européen et en particulier de la part des élus que nous avons interpelé sur la question israélo-palestinienne qu’ils exercent des pressions fortes sur le gouvernement israélien en s’opposant au rehaussement des relations entre l’Union Européenne et Israël et en mettant en œuvre la suspension de l’accord d’association U.E.-Israël pour imposer :
- Le gel de la colonisation de la Cisjordanie conformément aux exigences de la Feuille de Route, plan de paix international élaboré en 2003 par l’U.E, les USA, la Russie et l’ONU.
- La levée du blocus économique à Gaza.
- L’application des résolutions 242 et 338 de l’ONU pour que Israël se
retire des Territoires occupés depuis 1967.
- L’arrêt de la construction du mur de l’annexion en Cisjordanie et son
démantèlement conformément à l’avis de la Cour Internationale de justice du 9 juillet 2004.
- Le respect de la IVème convention de Genève sur la protection des
personnes civiles.
- La poursuite des responsables des crimes de guerre qui ont été commis à Gaza en janvier 2009.

Seule une solution politique basée sur le respect des droits humains, du
droit et des conventions internationales pourra aboutir à la paix entre les deux peuples palestinien et israélien.

Contact : 05 55 35 81 24

JPEG - 35.6 ko
Image d’archives

En 2009

AgendaTous les événements

Annonces