Dakar : L’importance de la question des droits des migrants

Publié le :
Ile de Gorée : Un retour vers la dignité par l’adoption de la charte mondiale des migrants - 4 février 2011

A Dakar la question du droit des migrants a été centrale. Il y a eu, avant même que le forum ne s’ouvre, l’adoption sur l’Ile de Gorée de la charte mondiale des migrants. Le lundi 7 février, une journée entière a aussi été consacrée aux diasporas africaines et une manifestation s’est déroulée à Dakar le jeudi 10 février contre Frontex. Cette agence Européenne a la charge d’empêcher les migrants de venir en Europe et s’appuie pour cela sur la soumission des gouvernements africains qui doivent contribuer au contrôle de leur frontière et même gérer des centres de rétention.

Les différents ateliers et séminaires qui se sont déroulés durant toute la semaine ont permis de souligner la réalité absurde de ces régimes politiques africains qui bien souvent victimes de la corruption laissent perdurer le pillage des ressources naturelles et énergétiques. Comment ne pas se reposer devant ce scandale d’un chiffre qui avoisine les 14 000 morts dû aux barrières mises en œuvre par l’Union Européenne pour empêcher des migrants de rechercher des conditions de vie plus digne.

La teneur des discussions à Dakar ont conduit à élaborer des stratégies d’actions pour dénoncer ce nouveau mur qui sépare le monde en deux. En terme de propositions il y a par exemple cette idée forte de créer un passeport global avec les règles de circulations qui devraient s’appliquer réciproquement à l’ensemble des habitants de la planète sans discriminations.

Pour en savoir plus :
- Le mémorial en ligne des morts aux frontières de l’Europe
- Sur le site du "ministère de la régularisation de tous les sans-papiers" : Le carnet de voyage des migrants de la caravane Paris-Dakar
- Le site sur la charte mondiale des migrants www.cmmigrants.org
- Article sur le même sujet sur le site de Bastamag

Visite mémoriel des participants à la charte mondial des migrants dans la maison des esclaves sur l’Ile de Gorée.
Des sans papiers ont fait le voyage de Paris à Dakar au moyen d’une caravane des luttes à travers le nord de l’Afrique
Au point de départ de ma manifestation contre Frontex le jeudi 10 février 2011
C’est la police sénégalaise qui ouvre le cortège
Un bateau pour faire référence aux nombreux migrants africains qui périssent en mer pour tenter de rejoindre les côtes européennes
A l’arrivée de la manifestation devant les locaux de Frontex à Dakar
Madjiguène Cissé (anciennes leader du mouvement des sans papiers en France) intervient pour dénoncer les politiques qui ont été ruineuses pour l’Afrique comme les plans d’ajustements structurels, les accords de partenariats économiques et appelle à faire du 16 décembre 2012 une journée de grève générale des migrants
Dans le hall de l’Hôtel de Ville de Dakar une plaque rappelle que de nombreux sénégalais sont morts pour la France durant les guerres mondiales
Un passeport global pour un monde de justice

Forum Social Mondial

AgendaTous les événements

Annonces