Limoges : Mobilisation contre la fermeture de places d’hébergement d’urgence

Publié le :
Une soixantaine de personnes rassemblées devant la préfecture de Limoges le vendredi 15 avril 2011 pour le droit au logement des personnes les plus démunies

Une soixantaine de manifestants se sont mobilisés pour dénoncer la dégradation de l’hébergement d’urgence à Limoges ce vendredi 15 avril devant la Préfecture à l’appel d’un collectif d’organisations*. En effet, chaque année au mois d’avril, après la fin de l’hiver, des places du dispositif d’accueil d’urgence sont fermés (16+6) conduisant une partie des occupants à se retrouver directement à la rue.

Une délégation a été reçue par Christophe Jean, Directeur du Cabinet, à la Préfecture au cours du rassemblement sans que des propositions de relogement soient faites. Du coup, le cortège des manifestants s’est rendu à la Mairie où une délégation a été reçue par les adjoints au Maire Laurent Debrach et Marie Paule Barruche. Les participants à l’entrevue sont ressortis en ayant obtenus des tickets repas pour 6 jours et l’engagement que la Mairie interviendra auprès de la Préfecture pour faire évoluer la situation puisque cet hébergement est de la compétence de l’Etat.

Le contexte du logement sur Limoges se trouvait déjà tendue avec un nombre important de personnes qui sont à la rue : Ainsi d’après les autorités qui gèrent le numéro d’urgence du 115, trente personnes se retrouveraient chaque jour sans réponse favorable. Depuis 4 à 5 ans la situation se dégrade de plus en plus et l’on voit désormais sur Limoges des familles voir même parfois des femmes seules avec enfants qui dorment dans les jardins publics de la ville ou à la gare.

Or, depuis quatre ans, le gouvernement répète que personne ne doit être contraint de dormir dehors, que chaque être humain a droit à un hébergement décent. Mais cette année encore, les portes se referment derrière les plus démunis. Cette situation de plus en plus insupportable implique que l’Etat se donne les moyens de respecter la parole donnée.

En 2011

AgendaTous les événements

juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Annonces