Niger : la paix de plus en plus menacée

Publié le :

A Limoges, le samedi 29 septembre les associations Femmes France niger et Chlorophylle ont accueilli Issouf ag Maha, Maire Tchirozèrine dans la région d’Agadez au Niger, pour faire un point sur une situation qui se dégrade de plus en plus.

Après nous avoir donné quelques éclairages historiques, Issouf ag Maha nous a rappelé les éléments essentiels de la situation, et notamment la première rébellion des années 90 qui se ponctua par des accords de paix en 1995 jamais respectés.

C’est en février 2007 que le MNJ (Mouvement des Nigériens pour la Justice) a commencé à revendiquer de nouveau le respect de ces accords, en attaquant les forces armées dans le Nord Niger. Depuis, plusieurs attaques contre les militaires se sont succédées. Ces derniers ont répondu par des exactions sur les civils dont Amnesty International se fait l’écho.

Issouf ag Maha (Touareg) - salle du temps libre à Limoges le 29 septembre 2007

En plus de cette revendication ,viennent se greffer les ressources minières dont la région est prolifique et notamment l’uranium et l’or, avec une situation géopolitique complexe. Le MNJ demande une transparence dans la redistribution de ces mannes financières qui ne profitent pas au nigériens.

Des frustrations toujours présentes, des conflits jamais résorbés, des fiertés exacerbées, des politiciens présents depuis 20 ans !, de la désinformation à tous les étages et pourtant un patrimoine culturel et naturel si riche ...

Pour en savoir plus :

collectif-tchinaghen.over-blog.com

www.republicain-niger.com

www.france-libertes.fr rubrique « Agir avec nous »

En 2007

AgendaTous les événements

mai 2020 :

Rien pour ce mois

avril 2020 | juin 2020

Annonces