Législatives 2012 – « Pacte pour une Terre Solidaire » CCFD Terre Solidaire - Creuse/Haute-Vienne

Publié le :
JPEG - 3.1 ko

Carnet de campagne en Haute Vienne / Creuse

Par Denis Delorme, Président CCFD-Terre Solidaire 87/23

Version du 6 juin 2012

Avec l’objectif de réhabiliter le politique en réaffirmant sa primauté sur l’économique, placer l’intérêt général au-dessus des intérêts particuliers, indiquer que les intérêts des peuples du « Sud » rejoignent ceux du « Nord », réapprendre à investir dans la 1ère richesse du monde : l’humain,

le CCFD-Terre Solidaire a proposé aux candidats aux législatives de signer les 16 propositions du « Pacte pour une Terre Solidaire » articulé autour de 4 thèmes d’urgence :
- en finir avec les paradis fiscaux
- en finir avec la spéculation sur les matières agricoles
- agir pour la responsabilisation des multinationales
- promouvoir les droits des migrants

Après de multiples recherches sur Internet, et de non moins nombreux contacts avec fédérations, permanences ou autres bureaux, j’ai réussi à établir une liste assez fiable des candidats sur les 4 circonscriptions (1 en Creuse, 3 en Haute Vienne).
=> La grande majorité des Pactes a été envoyée le 16 avril à 19 candidats.

14 candidats ont signé le Pacte au 5 juin

L’accueil fut tout de suite favorable ; dès le 19 avril, Daniel Boisserie (PS 87) m’informait qu’il signait les 16 propositions ! J’ai alors saisi le rôle des Attachés parlementaires (bravo Xavier Leboeuf !). Le Pacte complet de Baptiste François (EELV 23) a aussitôt suivi puisque reçu le 25. Tout commençait bien donc, d’autant que Catherine Beaubatie (PS 87) s’engageait peu après par courrier sur plusieurs propositions !

Lors de la venue d’un partenaire brésilien au mois de mars, EELV avait déjà manifesté sa volonté d’une signature groupée de ses candidats sur les 16 propositions ; cela s’est concrétisé pour la Haute Vienne lors de la conférence de presse du 9 mai avec Marie Labat, Didier Tescher, puis un peu plus tard Ghislaine Jeannot-Pagès. A cette conférence, étaient également présents Claude Toulet (Limousin Terre de gauche 87), Monique Boulestin (Construisons le changement) et Xavier Bœuf représentant Daniel Boisserie.
Voir à cet égard les articles parus dans le Populaire le 12 mai, puis dans L’Echo le 15.

Autre parti à être également très réactif : Limousin Terre de gauche dont les quatre candidats, Marie-Hélène Pouget-Chauvat (en Creuse), Marie-José Dumasdelage, Claude Toulet et Daniel Clérembaux, les trois en Haute Vienne, ont tous signé les 16 propositions.
Enfin, Jean-Marc Gabouty (Parti Radical) s’est engagé sur les 16 propositions, Christophe Lechevallier (Modem 87) sur 14, Frédérick Peyronnet (UMP 87) s’engageant quant à lui sur 8. Monique Boulestin (Construisons le changement) vient de les rejoindre (16 propositions)

Les signataires viennent donc d’horizons très divers. C’est une bonne illustration du caractère transversal de notre démarche.

1 promesse de signature

Nadine Rivet (Modem) a indiqué son souhait de signature.

Dans une lettre, Alain Rodet (PS 87) indique une souscription pleine et entière aux analyses du CCFD-Terre Solidaire et un soutien pour toute proposition qui irait dans le sens d’un plus grand contrôle des transactions financières’.

Aucune nouvelle par contre de Jean Auclair (UMP 23), de Florence Sola (UMP 87) et de Michel Vergnier (PS 23).

Des engagements marqués

Les candidats étaient également invités à faire des commentaires. Avec les risques inhérents à toute sélection (et avec mes excuses d’avance si les personnes citées en auraient fait une autre !), je vous propose les extraits suivants, tirés des commentaires écrits :
- Daniel Boisserie : urgence à tout mettre en œuvre pour récupérer des recettes fiscales (je précise : en lien avec les paradis fiscaux) / urgence à bannir la spéculation sur les matières agricoles
- Baptiste François : dans les luttes contre les paradis fiscaux, la spéculation agricole et pour les droits de l’homme, on retrouve les victimes de nos modes de vie / l’Etat doit arrêter de commercer avec des pays ne respectant les droits de l’homme / le politique doit agir pour l’intérêt général
- Catherine Beaubatie : exigence de l’Etat français vis-à-vis d’une transparence financière pays par pays des entreprises multinationales bénéficiant de marchés et de garanties publics / actualisation de la liste des paradis fiscaux / agir contre la spéculation sur les marchés des matières premières agricoles
- Marie-José Dumasdelage : contraindre les exilés fiscaux à s’acquitter de la somme qu’ils auraient dû payer s’ils étaient restés en France / rôle prépondérant de l’ONU qui devra établir des normes internationales fondées sur la primauté des règles sociales et environnementales / mise en place une agriculture de qualité pour un accès des peuples à la souveraineté alimentaire
- Marie Labat : pas de transition écologique sans éradication de la corruption et des paradis fiscaux / mise en place de circuits courts / responsabiliser les multinationales revient à les remettre à égalité avec les entreprises ‘locales’ / l’idéal serait de sortir totalement l’agriculture de la logique des marchés / l’agriculture doit revenir vivrière
- Didier Tescher : constat de l’éternelle fuite en avant des multinationales au détriment du bien collectif / un certain nombre de biens, comme l’eau, la nourriture ou l’éducation doivent faire l’objet de mesures de régulation pour ne pas les transformer en sujet de spéculation
- Marie-Hélène Pouget-Chauvat : d’autres rapports avec « les populations du Sud » sont possibles dans un monde débarrassé de la spéculation financière
- Daniel Clérembaux : la lutte contre l’évasion fiscale est une priorité / les recettes fiscales reposent sur la véracité des déclarations et la transparence indispensable pour vérifier celles-ci / développer un dispositif de soutien juridique international aux victimes (je précise, des multinationales) / interdire le brevetage du vivant / les pays d’Europe ont le devoir d’accueillir dignement les personnes migrantes
- Claude Toulet : la spéculation financière et l’évasion fiscale sont des poisons pour notre pays / reprendre le contrôle sur les banques / je ne peux que souscrire à vos propositions sur la régulation des multinationales / une nouvelle organisation de l’agriculture doit être repensée dans le cadre des Nations Unies / une refonte complète des relations internationales doit permettre de rendre les migrations ‘choisies’ par les migrants
- Ghislaine Jeannot-Pagès : création d’une organisation mondiale de l’environnement afin que soient édictées des règles contraignantes en matière d’échanges commerciaux / interdiction de l’exportation des agrocarburants
- Jean-Marc Gabouty : La transparence des multinationales et la fourniture des informations demandées doivent conditionner leur accès aux marchés publics / L’Europe et la France doivent multiplier l’aide aux pays en voie de développement, avec une orientation prioritaire pour l’Afrique, afin de favoriser les activités de production de ces pays pour leur permettre d’accéder à une certaine autonomie

Des réunions publiques en campagne limousine

Une fois les Pactes envoyés, il a paru normal d’aller écouter les candidats lors des meetings qu’ils organisaient ou auxquels ils étaient invités (ACF, MRJC). En fonction des calendriers et des disponibilités, j’ai ainsi eu l’occasion d’écouter des candidat(e)s du PS, de Limousin Terre de gauche, de EELV, de Construisons le changement, du Parti Radical et de l’UMP.

Ce « Pacte pour une Terre Solidaire » n’est qu’un commencement de relations. Celles-ci se développeront en fonction de l’actualité qui nous poussera à solliciter les signataires, et plus particulièrement les élu(e)s.

Nous souhaitons le meilleur déroulement à toutes et à tous.
Pour l’équipe d’animation CCFD-Terre Solidaire 87/23

Denis Delorme

Pour en savoir plus sur les réponses des candidats sur le plan national

En 2012

AgendaTous les événements

Annonces