Migrants : un Passeport de Citoyenneté Universelle pour circuler sur la terre

Publié le : , par  Chantal
Le passeport de citoyenneté universelle brandi dans la manifestation des migrants lors du Forum Social Mondial de Dakar - Février 2011

L’université d’été de la solidarité internationale de juillet 2012 à Lyon a été l’occasion de présenter une action innovante sur la mobilité des personnes, cette mobilité est ancienne, irréductible, normale, limitée ( seul 3% de la population mondiale).
Le Passeport de Citoyenneté Universelle est un outil politique pour affirmer la liberté de circulation et d’installation des humains sur la terre. Cette campagne est portée par trois organisations : Mouvement Utopia, Emmaüs international, France Libertés, le passeport a été matérialisé pour la première fois au Forum Social Mondial de Dakar de 2011.
Le passeport est validé par des organisations représentant la société civile et des Etats qui le reconnaissent comme document officiel. C’est un document à force de droit comme document de voyage et non document d’identité. Transcrit dans la langue du possesseur, il manifeste sa citoyenneté universelle.
Ce passeport a d’abord une dimension symbolique, et sera distribué à cent personnalités issues des cinq continents. Ces personnalités, ambassadeurs du Passeport de Citoyenneté Universelle, porteront l’idée d’un monde de mobilité. En effet, l’Organisation pour une Citoyenneté Universelle, qui distribue les passeports, réunira les ONG et les personnes adhérentes à ses principes, mais également des États signataires, qui laisseront les titulaires de ce document circuler et s’installer librement sur leur territoire. Plusieurs Etats sont actuellement contactés, l’Equateur est le plus avancé et s’est déclaré très intéressé car leur constitution cite déjà la citoyenneté universelle.

Les valeurs fondatrices de l’Union Européenne se trouvent mises à mal par des politiques de repli, de méfiance et de rejet des migrants. Il nous faut aller plus loin dans le refus du fantasme du " danger de l’appel d’air ou de l’invasion", dans le refus de l’égoïsme national, dans le refus des préjugés et de la désinformation.
La planète est un patrimoine commun, nul ne choisit ni le lieu, ni l’environnement de sa naissance. L’urgence est de construire un vivre ensemble et une lutte contre les inégalités qui concerne l’ensemble de la société.
Ce passeport affirme plusieurs principes sur la citoyenneté :
- La Citoyenneté Universelle est basée sur la liberté de circulation et
d’installation de tout individu quelle que soit sa nationalité. Les visas ou tout autre politique de restriction de ce droit fondamental doivent être supprimés.
- La Citoyenneté Universelle implique qu’aucun migrant ne peut être
considéré comme illégal.
- La Citoyenneté Universelle donne au migrant un accès inconditionnel aux droits en vigueur dans le pays d’accueil.
- La Citoyenneté Universelle reconnaît le droit d’asile comme un droit fondamental.Toute personne persécutée peut trouver refuge et s’installer dans le pays de son choix.

Nombre de participants à cette université d’été ont trouvé ce passeport, cet outil, plein d’intérêt car il donne une matérialité au combat de la liberté de circulation et il est en convergence avec d’autres campagnes contre l’enfermement des migrants, l’existence de l’agence FRONTEX et en particulier avec la Charte Mondiale des Migrants, élaborée par les migrants eux mêmes depuis 2006 par un processus collectif.

Plus d’infos :
- Passeport de citoyenneté Universelle
- Visa pour le Monde
- Sur le site de France Liberté

Migrants

AgendaTous les événements

Annonces