Brive : Mondialiser les droits humains au travail

Publié le :

Le Collectif « De l’éthique sur l’étiquette 19 » propose, dans la série « Mondialiser les droits humains au travail une conférence-débat sur le thème : « Made in Cambodge=Le salaire de la faim. » Elle se tiendra à Brive à la salle Dumazeau, 22 rue de Selves, à 20h, le mercredi 21 novembre dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale.

Nayla Ajaltouni responsable nationale du Collectif sera présente avec deux militantes cambodgiennes qui viendront témoigner sur des situations insupportables, dans des usines textiles de leur pays ; usines qui travaillent pour des marques européennes dont, peut-être, nous achetons les produits.

Au sein de l’association WIC, Preab Mara ancienne ouvrière du textile et Ros Sokhunty juriste aident leurs camarades à se former et à s’organiser pour défendre leurs droits fondamentaux . Ces activistes pacifiques, membres de l’association Worker’s Information Center (WIC) viennent aussi demander de l’aide, dans la dignité : c’est-à-dire soutenir les travailleurs en lutte dans ce pays, pour un salaire minimum vital qui devrait être quatre fois le salaire actuel ; ce, par divers moyens très faciles pour nous français.

Il faut savoir qu’un droit international du travail existe, créé par l’Organisation Internationale du Travail.

C’est certain, pour s’opposer aux abus de certaines marques et aux délocalisations qui en sont les conséquences, la solidarité internationale de travailleurs, consommateurs, chômeurs, juristes… au sein de grands collectifs européens, asiatiques et autres… est une très grande force pour le respect des droits fondamentaux.

Le Collectif de l’Ethique sur Etiquette vise sur le plan national à dénoncer de graves violations du droit du travail dans de nombreuses entreprises des Tiers-Monde de la planète et des pays émergents. Il s’agit aussi, à la demande des travailleurs impliqués dans des luttes non-violentes, de soutenir leur lutte, notamment en écrivant massivement aux marques fautives et aux états trop indulgents. Au niveau national, ce collectif comprend vingt mouvements importants. En Corrèze, trois mouvements ont pris le relais tels que le CCFD-Terre Solidaire, Peuples Solidaires et l’UFOLEP (association laïque pour le sport autrement ) membre de la Fédération des associations laïques de la Corrèze qui soutient le Collectif.

- Pour en savoir plus sur la Semaine de la solidarité internationale en Limousin

Bloc note des acteurs

AgendaTous les événements

Annonces