Limoges : Une exposition pour répondre aux préjugés sur les migrations

Publié le :
JPEG - 11.1 ko
A la présentation de l’exposition dans les locaux de l’IESF - Limoges le 9 avril 2014
Avec Paul Angleraud (Président du CCFD Terre Solidaire), Guillaume Bertrand (Animateur documentaliste à la MDH) et Sylvie Frachet (Directrice de l’IESF)

L’Institut d’Economie Sociale et Familiale (IESF) accueille, en partenariat avec le CCFD Terre Solidaire et la Maison des Droits de l’Homme (membre de RITIMO [1]), une exposition sur le thème « Halte aux préjugés sur les migrations « . Elle sera visible dans ses locaux, au 5 rue de la Cité à Limoges et aux horaires d’ouverture de l’établissement jusqu’au vendredi 16 mai 2014.

À travers le démontage de dix idées reçues courantes sur les migrations, l’exposition montre qu’il est possible de résister aux manipulations qui voudraient faire des migrants la source de tous nos problèmes. Elle donne des arguments et des chiffres basés sur des statistiques officielles qui permettent d’invalider ces préjugés. Elle pose la question du « mieux vivre ensemble » et invite à percevoir les migrations comme une richesse économique, sociale et culturelle, et même comme le seul avenir possible pour notre planète mondialisée.

L’exposition comporte huit panneaux dont voici quelques morceaux choisis :

Dans le monde, sur plus de 6 milliards d’être humains, seulement 214 millions vivent en dehors de leur pays d’origine. La majorité des migrants ne viennent pas envahir les pays développés puisque 3 sur 4 partent d’un pays du sud vers un autre pays du sud. En France, 11% des personnes vivant en France sont des immigrés et ce chiffre est stable depuis 80 ans.

L’immigration ne constitue pas un coût pour la la France mais rapporterait 12 milliards d’euros par an à la France suivant une étude publiée en 2009 par une équipe de chercheurs de l’université de Lille, sous la direction du Professeur Xavier Chojnicki pour le compte du Ministère des Affaires Sociales.

Avec toutes les ressources naturelles dont ils disposent, les pays du sud ont un énorme potentiel. Cependant celui-ci est gâché du fait de l’accaparement des ressources par les multinationales des pays les plus industrialisés. L’enjeu pour ces pays et bien celui d’arriver à un développement de la démocratie et des sociétés civiles. Aujourd’hui les organisations de migrants sont les premiers acteurs de développement de leur pays d’origine. L’aide apporter par les migrants dépasse de trois fois l’aide publique au développement engagée par les pays les plus industrialisés.

Au delà du 16 mai, les établissements de formations, les centres de loisirs où toutes autres structures pourront obtenir le prêt de cette exposition ou solliciter une intervention auprès de :
- Maison des Droits de l’Homme - Tel 05 55 35 81 24 - mdh.limoges@free.fr
- CCFD Terre Solidaire - 36 rue de Rochechouart Limoges - Tel 05 55 34 23 84 - ccfd87.23@wanadoo.fr

Voir la page de présentation de l’exposition sur le site RITIMO

[1RITIMO : Réseau d’information et de documentation pour le développement durable et la solidarité internationale.

Ressources disponibles à la MDH

AgendaTous les événements

Annonces