Limoges : Appel à manifestation contre le délit de solidarité et pour l’accueil des migrants

Publié le :
Lors d’une précédente mobilisation à Limoges

Le collectif Chabatz d’Entrar appelle au rassemblement et à une manifestation le mardi 10 avril à 18h devant le Palais de Justice (Place d’Aine) de Limoges.

En finir avec le délit de solidarité :
Le collectif « Chabatz d’Entrar » qui regroupe des citoyens, des associations, des syndicats et des partis politiques appelle à se rassembler le mardi 10 avril à 18h devant le Palais de Justice pour protester une nouvelle fois contre la répression qui touche de nombreuses personnes, qui par humanisme naturel et nécessaire, viennent en aide aux migrants. Le collectif organise ce rassemblement contre le délit de solidarité et apporte son soutien aux personnes inculpées comme c’est aujourd’hui le cas pour Martine Landry d’Amnesty International.

Un toit pour tous !
Rassemblement qui sera suivi d’une manifestation à la préfecture car le 31 mars se posera, pour des dizaines de familles et de personnes isolées, le risque de se retrouver de nouveau à la rue, faute de mise en place de solution pérenne d’hébergement par les pouvoirs publics. Ce ne sont pas les locaux vacants qui manquent, mais la volonté politique d’accueillir dignement ces migrants qui ont tout
quitté au risque de leur propre vie pour fuir les bombes, les dictatures ou une vie de misère.

Des lois contre les pauvres !
Le gouvernement prépare une nouvelle loi dite « Asile et migration » pour avril. Cette loi réduira les maigres droits des réfugiés, infligera à la plupart d’entre eux des mesures de rétention pour les expulser ou les plongera dans une vie clandestine. Déjà, les lois « Dublin » qui obligent à demander l’asile dans le premier pays européen reconnu comme arrivée sur le sol européen sont un véritable drame pour la majorité des réfugiés, cette loi « asile et migration » sera un nouveau coup de massue à leur encontre.

Ne pas se tromper d’ennemi :
Le gouvernement, à la solde des puissances financières, attaque toutes les couches de la population. Partout, dans le privé comme dans le public, pour les chômeurs comme pour les retraités, c’est la casse continue de nos conditions de vie. Et quand le gouvernement s’en prend aussi aux migrants, cela fait partie de l’offensive contre toutes les classes populaires, contre tous ceux qui aspirent à une vie digne d’être vécue.

Pour en savoir plus sur le collectif Chabatz d’Entrar : leur blog

Le fil d’actualités

AgendaTous les événements

mai 2020 :

Rien pour ce mois

avril 2020 | juin 2020

Annonces