Palestine : 40 ans d’occupation, ça suffit !

Publié le :
Une quarantaine de personnes se sont rassemblées samedi 9 juin place de la Motte à Limoges

Dans le cadre d’une journée internationale d’action : Limousin Palestine (AFPS), Les Femmes en noir, LCR, les Verts, La Ligue des Droits de l’Homme, la Maison des Droits de l’Homme, PCF, ADS, FSU, ATTAC, MRAP, MJS appelaient à une manifestation le Samedi 9 juin 2007 à 15h, place de la Motte à Limoges.

Il s’agissait de demander la fin de l’occupation des territoires
palestiniens et une paix juste entre les Israéliens et les Palestiniens.

En 1967, la guerre des Six-jours entraîne la conquête par Israël du
Sinaï égyptien qui a été restitué par la suite, de la Cisjordanie
hachémite et du Golan Syrien. 250 000 Palestiniens et 100 000 Arabes
syriens sont expulsés.

Le terrible engrenage de l’occupation et de la colonisation s’enclenche
à la suite du plan Allon présenté en 1968 qui prévoyait l’installation
d’une « ceinture de sécurité » autour de Jérusalem et la mise en place
de colonies en Cisjordanie ; le long de la ligne verte, dans la vallée du
Jourdain et à l’intérieur de façon à couper le territoire en trois
régions distinctes.

L’application de ce plan et plus tard celui d’Ariel Sharon entraîne la
dégradation progressive de la vie des Palestiniens ; restriction des
déplacements, de l’accès aux hôpitaux, aux écoles, à l’eau…sanctions
collectives…

L’extension des colonies, la mise en place de routes de contournement
enclavent les quartiers, les villes et les villages palestiniens, la
construction du mur de l’apartheid condamné par la Cour Internationale
de Justice, réduisent l’espace vital des habitants. 46 % de la
Cisjordanie est entièrement sous contrôle israélien.

Les grands blocs de colonies partagent la Cisjordanie en trois régions
et Jérusalem-est est encerclée par les colonies et le mur empêchant
celle-ci de devenir la capitale du futur Etat palestinien qui est prévu
dans les différents plans de paix dont la feuille de route élaborée par
le quartet ONU, Etats-Unis, Union européenne et Russie qui n’est
toujours pas appliquée.

Cette situation ne peut plus durer au regard des droits humains et du
droit international.

Nous réclamons avec le collectif « 
Israéliens-Palestiniens-Internationaux pour la fin de l’occupation et
pour une paix juste » qui se met en place en Palestine et en Israël :

- La fin de l’occupation et de la colonisation de la Cisjordanie

- La levée du blocus imposé par l’encerclement de Gaza par l’armée
israélienne

- La reprise de l’aide internationale au gouvernement palestinien.

- Le soutien politique de la France et de l’Union européenne au
gouvernement d’Union nationale palestinien et à l’initiative de paix
arabe « paix contre territoires »

- La tenue d’une conférence internationale pour favoriser la reprise des
négociations pour aboutir à une paix juste et durable entre les peuples
palestinien et israélien.

En 2007

AgendaTous les événements

Annonces