Limoges : Lancement d’une pétition contre la fermeture du Point d’accès aux Droits des Etrangers

Publié le :

Suite à la fermeture brutale du Point d’Accès au Droit des Étrangers (PADE), depuis le 1er janvier 2019, des associations locales lancent une pétition et interpellent, par un courrier, les responsables locaux de la mise en œuvre de l’accès au droit afin que ce service public soit rétabli, au plus vite.

Créé à Limoges, en 2001, par le Conseil départemental de la Haute-Vienne, le PADE proposait gratuitement une information juridique spécialisée et un accompagnement administratif pour les personnes étrangères et leur famille et un appui technique aux professionnels et bénévoles des associations de la Haute-Vienne.

Cette action a été le fruit d’une longue collaboration entre le Conseil département de la Haute-Vienne et le CDAD à propos de l’accès aux droits des étrangers et constituait une démarche remarquable et remarquée, servant souvent d’exemple au niveau national.

Le PADE a été fermé le 1er janvier 2019, sur décision unilatérale du Conseil départemental ; la juriste, fonctionnaire du département, a alors été affectée à d’autres missions.

Les acteurs locaux qui accueillent et accompagnent des étrangers peuvent tous témoigner de l’existence indispensable du PADE et cette fermeture provoque une profonde incompréhension.

Les étrangers ont plus que jamais besoin d’être soutenus dans l’accès à leurs droits, face à la complexité des rouages administratifs. Le PADE était le seul lieu ressource en la matière.

On ne peut qu’être indigné par cette fermeture qui arrive dans un contexte de durcissement des politiques migratoires et de restriction des droits fondamentaux des personnes en raison de leur nationalité.

C’est pourquoi, nous, associations locales, demandons aux responsables locaux [1] de la mise en œuvre de la politique d’accès aux droits, qu’une solution collective soit trouvée pour rétablir au plus vite les services proposés par le PADE.

Les premiers signataires : l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT), Culture Alpha, la Cimade Eymoutiers, Dessine-moi un logement (DML), Europe Ecologie Les Verts (EELV), la Fédération de la Libre pensée de la Haute-Vienne, le Groupe Local d’ATD Quart Monde, la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), la Maison des Droits de l’Homme (MDH), le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) 87, SUD Santé Sociaux.

- Participer à la pétition pour la réouverture du Point d’Accès au Droit des Etrangers (PADE)

[1Monsieur le Préfet de la Haute-Vienne - Monsieur le Président du Conseil départemental de la Haute-Vienne - Monsieur le Maire de Limoges - Monsieur le Président du CDAD

Le fil d’actualités

AgendaTous les événements

Annonces