Limoges : Retour sur l’inauguration des nouveaux locaux de la MDH

Publié le :
Cérémonie inaugurale
Dans le jardin de la MDH avec la présence de Thierry Miguel (Vice Président du Conseil Départemental) et Ibrahima Dia (Adjoint au Maire de Limoges)

L’inauguration des nouveaux locaux de la Maison des Droits de l’Homme s’est tenue le 28 septembre au 119 avenue du Général Leclerc de 18h à 20h. Salariés, bénévoles, volontaires et associations membres de la MDH étaient présents au rendez-vous. Ont également répondu à l’invitation les représentants des collectivités territoriales et de la Préfecture partenaires de la MDH.

Cette inauguration a été l’occasion de réaffirmer non seulement les fondements et les valeurs de la MDH à l’aune du nouveau contexte international, de présenter les dernières évolutions en terme d’actions mais aussi et surtout de montrer les avantages qu’offrent ces nouveaux locaux face au développement des activités de la MDH.

Au regard de ce schéma, succinctement listé, il conviendra de donner un aperçu de ce qui a été rappelé à l’inauguration.

L’occasion de réaffirmer les valeurs de la MDH

- La Maison des Droits de l’Homme c’est avant tout un réseau associatif qui défend des valeurs fondamentales telles que la défense des droits humains à travers les différentes actions autour du maintien de l’accompagnement des publics en demande d’accès aux droits malgré la crise sanitaire.
- U ne autre de ces valeurs tient à la promotion du vivre ensemble. Partant de ce fait, la MDH n’a cesse de développer des outils d’interventions dans le but de toucher un public toujours plus larges aussi bien en Région Nouvelle-Aquitaine, que dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
- C’est enfin le lieu dans lequel se concrétisent des dynamiques collectives autour de la défense des services publics, la solidarité avec les réfugiés, ou la mobilisation contre les changements climatiques. Elle assure aussi le portage des campagnes liées au festival des solidarités ou encore le festival de films Alimenterre.

Les évolutions récentes à la MDH

- Il faut souligner que l’accueil des publics sur le plan de l’accès aux droits est assuré non seulement par les salariés mais aussi bien par les volontaires en service civique et une quinzaine de bénévoles. Ce qui représente globalement plus d’un millier de personnes différentes accompagnés à l’année avec plus de 3000 réponses à l’appui des demandes de sollicitations et ce, malgré les restrictions législatives et réglementaires à l’encontre des migrants en demande de régularisation.
- La MDH a développé des activités en direction des quartiers prioritaires de la politique de la ville à travers l’accompagnement des conseils citoyens des quartiers de Beaubreuil et de la Bastide jouant ainsi le rôle de médiateur et de facilitateur des dynamiques collectives. Une initiative toute récente qui rencontre déjà un bel résultat.
- Une autre évolution tient au renforcement de l’accompagnement des dynamiques inter associatives que l’on retrouvera dans le projet « Socrate ». Il s’agit d’un tout nouveau projet qui associe à la fois la Maison des Citoyens du Monde de Nantes, le CROSI Occitanie de Toulouse, le RADSI Nouvelle-Aquitaine de Bordeaux et la MDH.
- Les dernières évolutions concernent :
Le développement des actions autour de l’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) avec d’autres acteurs tels que le RADSI Nouvelle-Aquitaine, Kurioz, tous impliqués dans le perfectionnement des outils d’animations et de participations.
Et le développement des partenariats internationaux : la coopération entre la région Nouvelle-Aquitaine et le Plateau Central au Burkina Faso a pour ambition de renforcer les dynamiques de réseau sur les deux territoires et même en matière d’Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale.
Par ailleurs la MDH avait créé des liens depuis 2005 avec l’ONG Thydewas travaillant avec les communautés amérindiennes du Nordeste. Des contacts ont été renoués avec eux afin de relancer de nouvelles actions de coopération.

L’importance des nouveaux locaux

- le public sera mieux accueilli et la confidentialité des entretiens garantie
- les salariés et bénévoles de plus en plus nombreux devraient pouvoir être en mesure de travailler dans de bonnes conditions
- la MDH est désormais en capacité d’offrir plus de services aux associations membres.

Avec ces nouveaux locaux, la MDH dispose de trois salles de réunions, d’équipements techniques adaptés, de moyens de reprographie et de barnum et grilles.

Pour lire le dossier de presse de l’inauguration

Le fil d’actualités

AgendaTous les événements

Annonces