Limoges : Action de dénonciation de "Carrefour" dans son implication avec la colonisation israélienne en Palestine

Publié le :

L’association Limousin Palestine, les Femmes en noir et le Comité BDS (boycott-désinvestissement-sanctions) appellent à une mobilisation le samedi 17 décembre à 10h devant l’hypermarché Carrefour de Boisseuil. Ils entendent dénoncer le rôle de Carrefour comme partenaire et complice de la politique coloniale et d’apartheid israélienne.

En signant un accord de partenariat avec deux sociétés israéliennes ; Electra Consumer Products et Yenot Bitan, pour distribuer les produits de la marque Carrefour dans tous les magasins de ces deux sociétés israéliennes qui sont aussi implantés dans les colonies israéliennes, le groupe français Carrefour se rend directement complice de la colonisation de la Palestine.

Israël a établi des colonies sur les terres palestiniennes par la force, annexé Jérusalem-est, ce qui constitue un crime de guerre. Israël viole l’ensemble des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU dont la résolution 2334 (2016) qui condamne l’acquisition de territoires par la force (4e convention de Genève de 1949).

L’extension des colonies, des routes de contournement qui permettent aux colons israéliens de circuler librement, l’accaparement des terres, de l’eau, la destruction des maisons palestiniennes, des villages bédouins, le harcèlement par les colons, … rendent la vie des Palestiniens de Cisjordanie impossible. Des jeunes de Jénine, Naplouse…sont tués par des snippers israéliens.

Les Palestiniens de Gaza subissent un enfermement total et un blocus économique depuis 2007 et sont victimes des bombardements israéliens répétés dont le dernier en date a eu lieu en août 2022. Près de 5000 prisonniers politiques dont 180 enfants. Plus de 780 Palestiniens en détention administrative sans charge ni jugement, dont Salah Hamouri, avocat francopalestinien qui a déjà passé 7 ans en prison pour un crime imaginaire et dont la détention est encore prolongée. Les bureaux de 7 organisations palestiniennes de défense des droits humains internationalement reconnues ont été violemment perquisitionnés et fermés.

Betselem, organisation israélienne de défense des droits humains a qualifié cet acte de « caractéristique des régimes totalitaires ». Le rapport d’Amnesty international de 2022 ainsi que celui de la commission des droits humains de l’ONU sont sans équivoque : Israël commet un crime d’apartheid envers la population palestinienne. Le rapport dénonce en particulier l’impunité dont bénéficie Israël depuis plus de sept décennies. Les organisations demandent que Carrefour mette fin à ce partenariat indécent conformément à ses obligations de respect des droits humains.

Pour participer aux actions, en savoir plus :
- La page "Appel à action / Agissons pour que Carrefour respecte le droit" sur le site de l’AFPS
- Dans un rapport publié le 16 novembre, sept ONG et syndicats mettent en évidence le fait que l’accord signé par le groupe Carrefour en mars 2022 avec deux entreprises israéliennes impliquées dans la colonisation de la Palestine rend le groupe Carrefour complice de cette colonisation.
- StopColonies : l’initiative citoyenne européenne pour mettre fin au commerce avec les colonies

Le fil d’actualités

AgendaTous les événements

Annonces