Accueil > Dossiers > Forum Social Mondial > Le FSM de Dakar et le contexte politique du Maghreb et du Machrek

Le FSM de Dakar et le contexte politique du Maghreb et du Machrek

JPEG - 26.3 ko
Lundi 7 février un contact a pu être établi entre un militant présent Place Tahrir au Caire et les participants à un atelier du Forum Social Mondial consacré à la situation politique dans le nord de l’Afrique
Si des images de la place Tahrir ont pu s’afficher à l’écran, les échanges se sont poursuivis par téléphone et ont permis de prendre la mesure de la détermination de la foule mobilisée au Caire dans un climat de tension.
JPEG - 46.4 ko
Les acteurs venus de différents pays du Maghreb avait organisé un séminaire pour évoquer ce contexte politique
JPEG - 51.9 ko
Chaque jour les allées de l’université du Cheik Anta Diop était rythmées par des mini-manifestations comme celle-ci en solidarité avec le peuple égyptien
JPEG - 43.6 ko
Fathi Chamkhi s’exprime à la tribune lors de l’Assemblée des mouvements sociaux le jeudi 10 février
Il est porte-parole de RAID ATTAC / CADTM TUNISIE et vice-président de la section de Tunis de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’Homme. Il est intervenu à Dakar pour témoigner des changements que connait son pays et dire à quel point Ben Ali était le bon élève du FMI et de la mondialisation. Il a souligné l’importance que le mouvement d’émancipation des peuples puisse continuer et s’étendre à d’autres pays. Il a parlé aussi des risques qui pèsent sur ces mouvements et appelé à la vigilance pour que les révolutions ne soient pas confisquées à un moment ou un autre.
JPEG - 47.3 ko
Le jour même de la chutte d’Hosni Moubarak, une manifestation avait été organisée à Dakar devant l’ambassade d’Egypte pour réclamer le départ du tyran
JPEG - 50.9 ko
Les militans sahraouis manifestent contre l’agression dont ils ont été les victimes au forum
Le pouvoir marocain avait ainsi dépêché à Dakar des militants qui étaient en faite des "gros bras" qui ont mis à sac le stand des sahraouis et tenter d’empêcher ceux-ci de s’exprimer dans certaines réunions.

Article publié le 20 février 2011