Festival des solidarités : Accueil d’une délégation du Burkina Faso

JPEG - 36.4 ko
Samedi 11 novembre 2017 - Arrivée et accueil de la délégation en gare de Limoges Bénédictins

La Maison des Droits de l’Homme accueille, du 11 novembre au 1er décembre 2017, une délégation de quatre partenaires issus de la Région du Plateau Central au Burkina Faso. Parmi les objectifs de leur mission, il y a ceux de prendre part aux événements organisés dans le cadre du Festival des Solidarités, du Festival de films Alimenterre, du Festival Migrant’Scène et du Mois de l’Economie Sociale et Solidaire à l’échelle de la Nouvelle Aquitaine.

Le principe important de leur voyage est de faciliter des temps de rencontres avec les partenaires déjà engagés et de nouer de nouvelles rencontres avec les acteurs néo-aquitains. Il y aura aussi des temps de réunion dédiés pour se concerter entre acteurs du nord et du sud afin de préciser les nouvelles orientations des programmes en cours ou à mettre en place.

Pour l’accueil de Philipe Ouedraogo, Solange Ba Diallo et Achille Ilboudo qui sont tous les trois membres du Conseil d’Administration du Réseau Zoodo Action Solidarité (REZAS) [1], la MDH s’est appuyée sur les partenaires de l’alliance constituée avec le RADSI Nouvelle Aquitaine et l’association Kurioz.

La mission de Yacouba Dialla qui est un jeune entrepreneur, est aussi Délégué régional de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Plateau Central. Dans ce cadre, ces activités seront davantage tournées vers l’établissement de partenariats économiques. il va suivre en particulier une formation avec l’association Initiative Haute Vienne et rencontrer les acteurs de la CRESS Nouvelle Aquitaine.

L’accueil de cette délégation s’inscrit dans le cadre d’un programme d’activités porté par la MDH et soutenu par la Région Nouvelle Aquitaine. Il consiste au renforcement de capacités des leaders associatifs, au développement de la mutualisation des expériences en particulier dans le domaine de l’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale. Elle arrive juste après l’organisation fin octobre du 1er Festival des Solidarités dans la Région du Plateau Central.

Les rendez-vous publics à retenir pour les acteurs situés en Limousin :
- Jeudi 16 novembre à 14h30 à la Maison des Droits de l’Homme : Réunion avec les acteurs impliqués dans le programme de coopération Nouvelle Aquitaine - Plateau Central
- Vendredi 17 novembre : Inauguration du Forum des Solidarités à 18h30 - Place de la Motte à Limoges - À Guéret participation à la projection-débat au cinéma le Sénéchal à 20h30 autour du film Land Grabbing avec Attac 23
- Samedi 18 novembre : À Limoges, soirée à l’Espace Cité avec un buffet proposé par l’association DABA [2] suivie d’une table ronde sur le thème "Coopération Nord-Sud : L’ESS a son mot à dire" - À Guéret : Participation à la journée "Confluence des générosités" à la Mairie.
- Mercredi 22 novembre : Table ronde sur le thème « Femmes, violences et migrations » avec les Planning Familial 87 et du Plateau de Millevaches et la participation de Solange Bâ Diallo (Réseau Zoodo Action et Solidarité - Région du Plateau Central - Burkina Faso).
Soirée également organisée dans le cadre du Festival Migrant’Scène.
- Du lundi 20 au mercredi 22 novembre : Visite d’expériences en Limousin et rencontre avec les partenaires limousins (Sur rendez-vous - Tel 06 66 62 24 78)
- Mercredi 29 novembre à 19h - Salle de conférences de la BFM - Participation à la projection-débat du film "Vivre dignement de sa terre"

Portraits des membres de la délégation

Solange Ba, tout juste retraitée, elle a été institutrice pendant 38 ans (de 1976 à 2016). A partir de 1997, elle est chargée de la promotion de l’éducation (scolarisation et alphabétisation) des filles dans la province du Ganzourgou (Plateau Central). Elle occupe de nombreuses fonctions dans les associations luttant pour les droits des femmes : Coordinatrice régionale de la promotion des femmes de la région du Plateau Central ; elle est aussi la coordinatrice provinciale des Femmes de la Province du Ganzourgou.
Aujourd’hui, elle est trésorière générale du Réseau Zoodo Action Solidarité (REZAS)
Vous l’aurez compris, notre intervenante est plus qu’en capacité d’intervenir sur les droits des femmes, mais aussi des enfants. Elle est également formée dans le domaine de la santé, dans la reproduction et dans la gestion des conflits.
Solange Ba a des attentes spécifiques pour rencontrer des acteurs dans le domaine de l’éducation des enfants, les droits des femmes (la lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles, contraception). Elle souhaiterait rencontrer aussi des structures qui font de la transformation des produits agricoles
Achille Ilboudo est instituteur. Dans sa jeunesse, il a aussi obtenu une licence en histoire à l’Université de Ouagadougou. En 2014, il obtient son diplôme Bac+2 à l’Ecole Nationale des Enseignants du Primaire. Ainsi, il exerce à l’école d’Ourgou (Commune d’Ourgou Manéga).
En parallèle de son parcours professionnel, Achille a beaucoup réfléchi et travaillé sur les questions d’éducation à la citoyenneté et au dialogue, notamment sur la commune de Dapélogo, situé dans la région du Plateau Central. Il sera à coup sûr sera à coup sûr un atout dans le cadre de manifestations abordant ces thèmes !
Il est Secrétaire chargé du plaidoyer et des relations extérieures du REZAS.
Il souhaite rencontrer des acteurs qui agissent dans le champ de l’éducation. Cela passe aussi bien par l’éducation formelle que les acteurs investis dans l’éducation populaire et l’éducation à la citoyenneté
Philipe Ouedraogo est actuellement professeur de français au lycée de Bissiga (Commune de Zitenga). En 2014, il a obtenu un diplôme de maîtrise en lettres modernes à l’Université de Ouagadougou. Il est l’auteur d’un roman en mooré intitulé Buko (2014). Il est interprète français-anglais-mooré et gestionnaire de la Maison d’édition Promolangues (2010-2012) et acteur.

Il est à l’origine de plusieurs associations de jeunes dans la région du Plateau Central. Il est d’ailleurs Président de la Coordination des associations et mouvements de jeunesse de l’Oubritenga depuis 2016. Il est désormais Secrétaire Général du REZAS.

Par la richesse de son parcours, il peut intervenir sur l’engagement citoyen chez les jeunes et la notion de citoyenneté. De plus, il est tout à fait à même de discuter des enjeux de l’agriculture familiale responsable au Burkina Faso, étant habitant de la Région du Plateau Central où une grande partie de la population vit de l’agriculture.
Il souhaite rencontrer des associations investies dans l’agriculture et exprime le désir d’établir de nouveaux partenariats avec elles. Il voudrait aussi développer des partenariats internationaux avec des enseignants pour établir des échanges entre des établissements scolaires. Il est également intéressé pour aller rencontrer des structures de formation pour enseignants.
Yacouba Dialla exerce la fonction d’entrepreneur. Il a suivi diverses formations dans ce domaine telle que celle de technicien en froid et climatisation et sur la culture de l’entrepreneuriat et la création d’entreprise. Par ailleurs, il parle plusieurs langues tels que le Français, l’Anglais, le Dioula et le Mooré.

Depuis l’an 2000, il a entamé une carrière dans le domaine du commerce et en 2014 il a participé à la création d’une entreprise dans la livraison dans le domaine de la bureautique, des fournitures de bureau ou de matériel scolaire.

Depuis 2015, il a occupé ou occupe plusieurs postes comme celui de Coordinateur régional de la cellule des jeunes entrepreneurs du Plateau Central, la présidence de la Coordination des Associations et Mouvements de Jeunesse de la Commune de Ziniaré, la Vice-Présidence nationale des organisations de commerçant du Burkina Faso, le poste de secrétaire régional des syndicats de commerçants du Plateau Central. Depuis 2016 il est aussi Délégué Régional de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Plateau Central.
Sa mission est orientée pour aller à la rencontre des acteurs du monde économique et particulièrement ceux qui sont investis dans le champ de l’Economie Sociale Solidaire. Il souhaite aussi visiter des entreprises dans différents domaines tels que le développement des énergies renouvelables, la conservation et la transformation des produits alimentaires...
PDF - 94.9 ko
Programme indicatif de la tournée en Nouvelle Aquitaine à télécharger

[1Ce réseau a été créé à l’échelle de la région du Plateau Central en Juillet 2017 - A lire l’article sur le site de la MDH

[2Buffet organisé au profit de la mini-laiterie Diamnati au Burkina Faso - Repas complet 10€, sur inscription auprès de la Maison des Droits de l’Homme (tel 05 55 35 81 24)

Le fil d’actualités

AgendaTous les événements

Annonces