Tunis : Marche d’ouverture du Forum Social Mondial

Publié le :
JPEG - 33.4 ko
Les portraits des victimes de la Révolution tronaient en tête de la manifestation d’ouverture

Mardi 26 mars, la grande marche d’ouverture a rassemblé environ 10 000 personnes dans les rues de Tunis. Il faut dire que ce Forum Social Mondial était très attendu par la société civile dans un contexte où l’euphorie de la chute du régime de Zine el-Abidine Ben Ali a laissé la place à un désenchantement lié à une période de transition qui perdure et ne répond pas à la crise sociale et économique qui touche le pays.

Kamel Jendoubi ,militant des droits de l’homme et important acteur de la période de transition, n’a pas hésité à dire que la Tunisie vit aujourd’hui une sérieuse crise politique. Il évoque plusieurs facteurs : la population n’a plus confiance dans les acteurs politiques et la principale force qu’est Ennahda ne jouit plus de la légitimité dont il bénéficiait après l’élection de la constituante.

De ce fait, une certaine gravité était perceptible dans cette marche d’ouverture. En tête de manifestation, on trouvait notamment les mères des jeunes qui sont morts pendant la révolution ou celles qui ont perdu leurs enfants disparus en Méditerranée victimes de la politique de restriction des flux migratoires mis en œuvre par l’Union européenne. Parmi les manifestants, il y avait ceux qui ont été emprisonnés pendant des années, torturés ou blessés sous la dictature et pendant la révolution, venus pour dénoncer le manque de reconnaissance par le gouvernement. Ils se retrouvent le plus souvent au chômage et manquent de moyen pour se soigner des séquelles des souffrances endurées.

Par ailleurs, il y a aussi toute la mobilisation des femmes pour défendre leur place qui est restée importante dans la société tunisienne et elles se retrouvent menacées dans leurs droits en raison de la place prise par les islamistes.

Comme à Dakar, on retrouvait dans le cortège et de façon visible, des militants spécialement envoyés du Maroc pour donner la réplique aux représentants sahraouis. Il y avait également beaucoup de drapeaux des pays du Maghreb et du Machrek comme pour mieux montrer l’onde de choc que représente encore la Révolution tunisienne dans le monde arabe.

Pour voir le diaporama réalisé sur la marche d’ouverture

Pour en savoir plus voir aussi le site www.forumsocial.info

Forum Social Mondial

AgendaTous les événements

Annonces