Limoges : Rassemblements de solidarité avec la Palestine

Publié le :
JPEG - 35.6 ko
Image d’archives

Les Femmes en noir du Limousin et l’association Limousin-Palestine appellent à des rassemblements pour la justice et les droits des Palestiniens les samedi 23 à 15 h 00 et vendredi 29 novembre à 18 h 00 - Place de la Motte à Limoges.

Les Femmes en noir du Limousin ainsi que Limousin-Palestine rappellent que : Le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations unies (ONU) vote le partage de la Palestine en un état juif et un état arabe. En 1974, l’ONU déclare le 29 novembre : Journée Internationale pour le peuple palestinien. En 2013, si la Palestine a été admise comme Etat « observateur » à l’ONU, la colonisation et l’occupation israélienne se poursuivent en toute impunité. Les colonies continuent de s’étendre en Cisjordanie et notamment à Jérusalem-est destinée à être la capitale de l’Etat de Palestine conformément aux résolutions internationales. Le mur de l’annexion et de l’apartheid enferme les Palestiniens, les prive de la liberté de se déplacer et détruit l’économie palestinienne. 95 % de la vallée du Jourdain, réserve en eau et terres fertiles de la Palestine est sous contrôle israélien.

Le mur a été déclaré illégal par la Cour International de Justice (CIJ) en 2004. Son avis a été repris par les 25 pays de l’Union européenne d’alors et n’est toujours pas appliqué.
La population palestinienne compte près de 5 millions de réfugiés dont la plupart vivent dans des camps misérables.

L’Etat israélien mène aussi une campagne de confiscation des terres des Bédoins du Néguev à l’intérieur même d’Israël sous le nom du plan Prawer-Begin approuvé par le parlement israélien en juin 2013, 40 000 à 70 000 Bédoins sont concernés ; maisons détruites, oliviers déracinés…5000 prisonniers politiques dont 45 enfants de moins de 16 ans croupissent dans les geôles en Israël au mépris de la IVème convention de Genève.

A Gaza, 1,7 millions d’habitants sont les otages du gouvernement israélien depuis 2007. Ce blocus est une punition collective inhumaine et constitue un crime de guerre.
Il s’agit de dénoncer ce blocus et la politique d’occupation, de colonisation et d’apartheid du gouvernement israélien.

L’article 2 de l’accord d’association Union européenne – Israël prévoit le respect des droits humains et du droit international. Nous réclamons la suspension de l’accord d’association tant que l’état d’Israël ne respecte pas ses engagements. De même, les organisations réclament l’étiquetage systématique des produits provenant des colonies israéliennes en Cisjordanie afin que les consommateurs puissent en toute connaissance choisir leurs produits.

Avec les organisations internationales, israéliennes qui militent en faveur du respect des droits des Palestiniens, nous réclamons la levée immédiate du blocus de Gaza, la fin de l’occupation et de la colonisation, de l’édification du mur et du régime de discrimination et d’apartheid. Ce sont les seules conditions pour que la reprise des négociations soit fructueuse et qu’une paix juste et durable s’instaure entre les peuples palestinien et israélien.

Samedi 23 novembre, les Femmes en noir du Limousin s’associent à la Semaine de solidarité internationale, chapiteau de la solidarité internationale, place de la Motte à Limoges.

En 2013

AgendaTous les événements

Annonces