Limoges : Les habitants des yourtes de Bussière Boffy toujours en lutte

Publié le :
JPEG - 60.3 ko
Lors d’une précédente mobilisation devant la préfecture de Limoges - décembre 2012

Les habitants des yourtes de Bussière Boffy et leurs soutiens seront présents au Tribunal administratif de Limoges ce 22 janvier à 9 heures pour une audience qui statuera sur leur recours du 20 juin 2012 contre le 3ème arrêté d’interdiction de camping pris par le maire.

Ce troisième arrêté a été pris par le maire pour le cas où les yourtes seraient considérées comme des tentes et non comme des constructions par les tribunaux...Comme si cela ne suffisait pas le le maire a édicté entre-temps un 4ème arrêté, sans en informer le tribunal, lors du référé du 20 juin 2012.

Le 6 janvier dernier, le Commissaire enquêteur a rendu son rapport sur le projet de plan local d’urbanisme (PLU) ) : 56 personnes se sont manifestées lors de l’enquête publique préalable au PLU, auprès du Commissaire enquêteur. D’après le collectif, le maire en aurait fait la rétention jusqu’au vendredi suivant, et il a fallu que des habitants du village occupent la mairie pour avoir accès au document.

Si certains aspects du rapport sont mitigés, l’essentiel de ce rapport concerne les yourtes et le commissaire enquêteur recommande au maître d’ouvrage (la mairie), de rendre constructibles les terrains concernés pour que les familles habitant en yourte puissent rester sur leurs terrains. Mais rien n’est gagné, puisque la municipalité annonce déjà qu’elle ne tiendra pas compte de ces recommandations.
Ce PLU prévoit une zone naturelle couvrant 54% de la commune, ce qui permettrait au maire d’arriver finalement à ses fins en interdisant la pratique du camping sur toute cette zone. Rappelons que le tribunal a déjà sanctionné 3 arrêtés interdisant le camping, pour illégalité, excès de pouvoir et atteinte aux libertés fondamentales, mais le maire n’en tient pas compte. Dans son rapport, le commissaire enquêteur critique l’extension des zones naturelles et en recommande la limitation.

Les habitants, grâce à la mobilisation d’un certain nombre de soutiens sont parvenus à se pourvoir en cassation contre un jugement en appel qui ordonnait le démontage des yourtes. L’audience n’aura pas lieu avant 6 mois. Durant tout un mandat, le maire de Bussière Boffy se sera donc acharné jusqu’au bout pour mener sa politique d’exclusion contre les habitants des yourtes.

- Pour retrouver les articles précédents sur cette affaire à épisodes
- Le site de la mobilisation

En 2014

AgendaTous les événements

Annonces