Le point de vue d’Annie Burguet Les 15 ans du partenariat entre la Région Limousin et la Province de l’Oubritenga

Publié le :

Annie Burguet - Enseignante au Lycée Agricole* des Vaseix à Verneuil sur Vienne

JPEG - 20.6 ko

Comment est venue votre implication dans ce partenariat et qu’elles étaient vos motivations au départ ?
Annie Burguet : L ’implication de notre établissement s’est faite en lien avec l’association Burkina 87 dès la fin de l’année 1984. Puis, nous avons participé à l’accueil de troupes de théâtre du Burkina Faso dans le cadre du Festival des Francophonies en Limousin comme l’ATB de Prosper Kompaoré ou le Théâtre de la Fraternité de Jean Pierre Guingané. Ces troupes ont été accueillies dans notre établissement. Ensuite, nous sommes partis faire une tournée théâtrale au Burkina avec une classe de futurs agriculteurs et un spectacle “Mémoires d’eaux” créé avec
Expression 7. A partir des relations nouées sur place, nous nous sommes impliqués rapidement dans des actions dans le domaine agricole.
Au départ, il était important pour nous de travailler avec des partenaires professionnels pour répondre à des objectifs de formation. Nous avons en particulier beaucoup développé des relations avec le Centre de Formation Agricole de Kamboincé et des groupements d’agriculteurs. Au fil du temps des formations ont été mises en place pour renforcer la capacité des agriculteurs dans la maîtrise de techniques agricoles et dans le maraîchage biologique avec des agriculteurs de Tamissi, Noungou, Nambeguian et Absouya.
Le partenariat avec le Burkina Faso a été aussi l’occasion de mettre en place des activités culturelles et d’impliquer des jeunes dans des actions de partenariat. Ces activités se sont révélées importantes notamment pour les élèves engagés dans l’option Coopération internationale où il s’agit d’aborder des questions telles que les enjeux du partage, l’ouverture à d’autres cultures, la prise de conscience des enjeux économiques à d’autres échelles.

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur ce partenariat et les actions qui ont été mises en œuvre ?
Annie Burguet : A mes yeux, ce partenariat a été très positif. Tous les jeunes qui se sont impliqués sont revenus avec un regard changé sur le monde. Cette rencontre, ce partage vécu fait que le jeune n’ouvre plus son robinet sans penser à ce qui se passe là-bas pour avoir de l’eau potable et que l’eau est une ressource précieuse et épuisable partout dans le monde.

Après ces expériences que pensez vous de ce que doivent devenir les actions de coopération et quel avenir imaginez-vous pour ce partenariat ?
Annie Burguet : Si l’on se donne les moyens d’avoir une stratégie en matière de coopération, Il faut réfléchir à mettre en place des relations qui soient gagnantes/gagnantes entre partenaires. Il est important de s’organiser à l’intérieur de nos territoires pour développer des relations de filières à filières pour encourager les échanges d’expériences et la mutualisation des pratiques.

*Aujourd’hui nommé EPLEFPA de Limoges et du Nord Haute-Vienne

Marcel Bouda Annie Burguet Omer Ouedraogo Florine Pruchon Robert Savy Bernadette Zongo Revenir à l’introduction

Région du Plateau Central - Burkina Faso

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

août 2017 | octobre 2017

Annonces