Brésil : Le droit à la terre des indiens sévèrement menacé

Publié le :
JPEG - 12.9 ko
Lors de l’entrevue avec Dilma Roussef
Document Indiosonline

Mercredi 10 juillet, Dilma Rousseff recevait une délégation représentant l’ensemble des communautés indiennes du Brésil avec la volonté de montrer une image d’ouverture dans un contexte troublé par les mouvements sociaux. Le même jour, les grands propriétaires terriens, des responsables gouvernementaux et leurs alliés se sont réunis pour produire un projet de loi qui constitue la pire offensive de remise en cause du droit à la terre des indiens et notamment les territoires qui avaient déjà fait l’objet d’une délimitation.

Le Brésil connait la plus importante vague de protestations de ces dernières décennies pour dénoncer notamment le manque d’amélioration des services publics et une corruption généralisée de la classe politique qui coûte, selon différentes sources, en terme d’argent public détourné, plus de 20 milliards d’euros par an. Dans ce contexte, les indiens déjà très mobilisés dans leurs luttes se sont joints aux cortèges des autres luttes notamment en faisant le lien avec les mouvements étudiants. Il faut dire, que depuis ces derniers temps, les indiens du Brésil sont confrontés à la multiplication des menaces en matière d’expulsion de leurs terres et de déforestation. Elles entrainent des mobilisations importantes en particulier contre la construction de l’immense barrage de Belo Monte ou des projets d’exploitation minière comme dans l’état de Para.

La nouvelle proposition de loi complémentaire s’ajoute à d’autres projets législatifs qui ,depuis quelques mois, tendent tous à remettre en cause les droits des indiens au profit des propriétaires terriens et de divers industriels. Cependant, celle-ci va bien au delà des précédentes lois . Selon Cesar Sanson sociologue dans l’Etat de Parana [1], ce projet constitue "une menace non seulement pour les territoires mais aussi pour l’intégrité physique des autochtones, les terres, les eaux, l’air, la biodiversité et les minéraux qui seront subordonnés à la logique de la productivité".

PDF - 39.8 ko
Pour télécharger le texte (version traduite) remis par la délégation des indiens à Dilma Roussef

Pour en savoir plus - à lire :

- Sur la partie "blogs" du site Médiapart
- Brésil : les manifestants appellent Dilma Rousseff à respecter les droits indigènes - article à lire sur le site de Survival
- Le gouvernement brésilien ne cherche pas à respecter les droits indigènes sur le site Autres Brésils
- Le site Indiosonline développé par les indiens avec l’appui de l’ONG Thydewas - La MDH avait soutenu deux campagnes de paix des indiens du Nordeste du Brésil en lien avec Thydewas avec l’appui de la Région Limousin : Pour en savoir plus voir la rubrique dédiée sur le site de la MDH

Indiens du Nordeste

AgendaTous les événements

Annonces