Limousin : Festival du Film Alimenterre 2010

Publié le :

Pour accéder à la programmation >>> 2011

Après les séances de St Junien et de St Jal, le festival de films "Alimenterre" se poursuit cette semaine en Limousin :

A Limoges le mardi 24 novembre à 19h, à la salle de conférence de la Bibliothèque Francophone - Séance sur le thème « Emeutes de la faim : la crise était presque parfaite »

- En première partie, le film « Vers un crash alimentaire » d’Yves Billy et Richard Prost sera projeté.
Il aborde la récente flambée des prix agricoles qui a été un coup de semonce : jamais le monde n’avait affronté une crise alimentaire d’une telle ampleur. Mais les difficultés ne font que commencer. Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes souffrent de la faim sur la planète et leur nombre croît de plus en plus vite. À la hausse du prix des matières premières, à la raréfaction de l’eau et des surfaces arables et aux ravages causés par les dérèglements
climatiques, se sont ajoutés deux phénomènes récents : au moment même où la demande chinoise en céréales s’accélérait brutalement, les biocarburants ont
commencé à redessiner la carte de l’agriculture mondiale. Quant au productivisme agricole qui a épuisé les sols et pollué l’environnement, il a atteint ses limites…

GIFUn débat suivra avec la participation de Sambo Pierre Ilboudo (Maire de la commune d’Absouya au Burkina Faso et présent à Limoges dans le cadre du partenariat entre la Région Limousin et la Province de l’Oubritenga) et de Jean Jacopé (Agriculteur retraité) autour des questions suivantes : Pourquoi y-a-t’il eu des émeutes de la faim en 2008 ? Pourquoi l’alimentation va-t-elle représenter
l’enjeu de ce siècle ? Que faut-il faire pour éviter une catastrophe ?

A Guéret le mercredi 25 novembre à 20h30 au Cinéma « Le Sénéchal » - Séance sur le thème « Impensable disparition, l’indispensable paysan »

En première partie, le film « Faim des paysans : une ruine programmée » de Clément Fonquernie et Bruno Portier sera projeté. Il aborde les questions suivantes : Comment est-il possible de souffrir de la faim quand on est soi même producteur de nourriture ? Pourquoi tant de paysans n’arrivent-ils pas à vivre de leur travail ? A travers le portrait de trois agriculteurs, un Burkinabé, un Américain et un Français, le film montre comment la politique actuelle des prix agricoles accroît la faim dans le monde sans pour autant permettre aux paysans des pays riches de tirer leur épingle du jeu.

GIFUn débat suivra avec la participation de Clément Fonquernie (un des réalisateurs du film) et Sambo Pierre Ilboudo (Maire de la commune d’Absouya au Burkina Faso et présent à Guéret dans le cadre du partenariat entre la Région Limousin et la Province de l’Oubritenga) autour des questions suivantes : Pourquoi les premières victimes de la faim dans le monde sont-ils des paysans ? Pourquoi peut-on parler de concurrence déloyale entre les agricultures ? Ici ou ailleurs, comment faire pour que les paysans nourrissent leurs populations et vivent décemment de leur travail ?

A Brive le jeudi 26 novembre à 20h30 au Cinéma « Rex » - Séance sur le thème « Agriculture durable, prenons en de la graine »

En première partie, le film « Bio-attitude sans béatitude » d’Olivier
Sarazin sera projeté.
Il aborde la surexploitation des surfaces
cultivables et l’industrialisation de l’agroalimentaire qui ont appauvri
et pollué les ressources naturelles de notre planète. Pesticides,
engrais chimiques et farines animales ont contaminé nos aliments et
notre santé n’est pas plus épargnée que l’environnement. Pourtant, une
petite tribu d’irréductibles “Gaulois”, résiste encore à la
mondialisation du secteur paysan. Agriculteurs et éleveurs “bio”, ou
“biodynamiques”, réseaux alternatifs de proximité, tous pratiquent des
techniques d’exploitation et de distribution différentes... Et s’il
fallait que nous mangions tous “bio” pour offrir un avenir à nos enfants ?

GIFUn débat suivra avec la participation de William Mazerm, CORREZE environnement et de Michel Limes, Réseau Agriculture Durable du Limousin autour des questions suivantes : Pourquoi faudrait-il désormais attacher plus d’importance à l’alimentation ? Produits bio, locaux, fermiers, etc. : une nouvelle mode réservée à un petit nombre ou une tendance de fond ? Quelles sont les conditions et limites au développement de ces
agricultures ?

Ce festival est organisé dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale et le mois du film documentaire par la Maison des Droits de l’Homme avec l’appui de la Région Limousin et en partenariat dans les lieux respectifs avec la Ville de Limoges, la Ville de Guéret et l’Association Corrèze Environnement.

Entrée libre et gratuite pour chaque séance

En 2009

AgendaTous les événements

Annonces