Limoges : Création d’un collectif pour un audit citoyen de la dette publique

Publié le :
JPEG - 33.8 ko
Lors de la 1ère conférence de presse du collectif le mardi 21 février 2012 à la Maison des Droits de l’Homme

Mardi 21 février, le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique de Haute Vienne (CAC87) [1] organisait une conférence de presse pour présenter ses objectifs et annoncer une réunion publique sur le thème de la "dette" qui se tiendra le mercredi 29 février à 20h - salle annexe 3 Blanqui derrière la mairie à de Limoges. Celle-ci s’inscrit dans le cadre d’une journée européenne de mobilisation contre les politiques d’austérité et pour la justice sociale.

Après l’Afrique, Amérique Latine et bien d’autres régions du monde, l’Europe se trouve à son tour menacée par l’emprise de la dette. Celle-ci apparait, là aussi, comme une arme du monde de la finance qui entend imposer des mesures d’austérités aux détriments des populations et aussi pour instaurer une forme de "financiarocratie" devant laquelle les gouvernements démocratiquement élus se soumettent.

Mettre la lumière sur l’origine et le processus de la dette publique

Face à cette situation des collectifs se constituent en France comme ailleurs en Europe dans des pays tels que l’Irlande, l’Espagne, le Portugal ou la Grèce pour tenter de mettre la lumière sur l’origine et le processus de la dette publique. Il s’agit pour beaucoup de procéder à une opération de désintoxication médiatique pour informer les citoyens sur la réalité de ces mécanismes qui mettent à mal la démocratie.

Pour prendre le cas de la France la dette publique tend à atteindre les 2000 milliards d’euros. Chaque année l’équivalent de ce que représente l’Impôt sur le revenu soit 50 milliards d’euros sert à couvrir les intérêts de cette dette. Alors que les dépenses publiques sont loin d’avoir augmentées en rapport au développement économique du pays, le collectif ainsi constitué entend dénoncer l’opacité de certains dispositifs comme le "Mécanisme Européen de Stabilité" [2], l’indépendance de la Banque Centrale Européenne qui n’est pas assujettie aux pouvoirs politiques. Est-il bien raisonnable dans un même temps d’avoir sauvé les banques par des prêts à taux presque zéro, alors que les états doivent emprunter aux banques privées avec des taux d’intérêts laissés à la libre appréciation des marchés financiers ?

Avec la réunion publique organisée le 29 février, le collectif CAC87 entend lancer la mobilisation sur la Haute-Vienne afin que la voix des citoyens puisse se faire entendre et qu’ils redeviennent des acteurs de leur propre avenir.

Au programme de la soirée :

- diaporama/vidéos sur les origines de la Dette publique, pour comprendre qu’il s’agit en fait d’une crise des Finances publiques, bien plus que d’une crise de la Dette publique.....

- puis débat citoyen sur la légitimité de cette Dette, et les actions à entreprendre...

JPEG - 75.9 ko

En 2012

AgendaTous les événements

Annonces