Limoges : Rassemblement des femmes en noir en solidarité avec les prisonniers palestiniens

Publié le :

Les Femmes en noir, Limousin-Palestine (AFPS) et leurs sympathisants appellent à un rassemblement le Samedi 19 mai à 15h place de la Motte à Limoges pour appeler notamment à respecter les droits des prisonniers palestiniens. Ceux-ci viennent d’ailleurs d’obtenir un accord.

JPEGDepuis le 17 avril dernier, 2000 prisonniers politiques palestiniens avaient lancé une grève de la faim illimitée pour protester contre leurs conditions de détention. A force de persévérance malgré les souffrances endurées par les prisonniers en grève de la faim, un accord a été conclu sous égide égyptienne ; le gouvernement israélien ainsi que l’administration pénitentiaire ont été contraints de répondre positivement aux revendications essentielles des grévistes de la faim. Ceci constitue une grande victoire pour les prisonniers et tous ceux qui mènent une résistance civile et populaire pour forcer le gouvernement israélien à respecter le droit international et le droit des prisonniers alors même que les pays européens et les Etats-Unis n’ont pas fait un geste pour mettre fin à une situation intolérable dont l’issue pouvait être dramatique.

320 prisonniers étaient en détention administrative et dans ce cas ils sont retenus pour des motifs uniquement arbitraires sans aucune charge, sans procès ce qui viole le droit international et notamment la quatrième convention de Genève. Deux d’entre eux ne s’étaient pas alimenté depuis plus de 70 jours et étaient dans des conditions très critiques, la cour israélienne ayant rejeté leur appel et refusant de les libérer.

Tous ces prisonniers réclamaient : La fin de l’isolement - La fin de la détention administrative - L’autorisation des visites familiales aux prisonniers de Gaza, un droit qui leur était refusé depuis plus de 6 ans - La fin des mesures répressives, des humiliations systématiques, des interdictions d’étudier et de s’informer.

Le comité international de la Croix-Rouge (CICR) ainsi qu’Amnesty internationale avaient alerté l’opinion publique. Des Israéliens qui militent pour la paix et la justice allaient observer une grève de la faim de 24 heures en solidarité avec les prisonniers palestiniens.

Il est rappelé au gouvernement français et au parlement européen qu’il est du devoir de toute nation démocratique de faire pression sur le gouvernement israélien pour qu’il respecte enfin les droits humains, le droit international et les droits des prisonniers palestiniens.

Les candidats aux élections législatives sont sollicité pour reconnaître l’Etat de Palestine et favoriser l’admission pleine et entière de la Palestine à l’ONU comme 194ème Etat.

En 2012

AgendaTous les événements

Annonces